Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude de la motilité pupillaire chez le sujet phaque porteur d’un implant Artisan® - 08/03/08

Doi : JFO-04-2006-29-4-0181-5512-101019-200601485 

B. Clément,

R. Montard,

G. Creisson,

O. Lebreton,

M. Montard

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Étude de la motilité pupillaire chez le sujet phaque porteur d’un implant Artisan®

But : Rechercher et quantifier un éventuel retentissement sur la motilité pupillaire, induit par l’implant Artisan®, chez les sujets phakes myopes forts.

Méthodes : Nous avons mené une étude prospective non randomisée sur 21 yeux (11 patients) avec un recul minimum de 6 mois. Un pupillomètre portatif de Colvard a été employé afin de mesurer les diamètres pupillaires pré-opératoires et post-opératoires en condition de luminance scotopique maximale (0 lux) et en condition photopique maximale simulée par l’instillation de pilocarpine 2 % jusqu’à l’obtention d’un myosis complet non réactif à la lumière. L’amplitude du jeu pupillaire tant dans sa composante horizontale que verticale a été ainsi quantifiée. Les variations ont été analysées dans le temps pendant 11 mois segmentés en cinq périodes afin d’avoir une analyse statistiquement cohérente, soumises au test de Student avec un p égal à 0,1.

Résultats : Dès implantation, il existait une limitation de l’amplitude pupillaire portant sur les composantes horizontale et verticale du diamètre pupillaire. Les possibilités de variations d’amplitudes selon l’axe horizontal sont passées de 4,3 ± 0,2 mm en pré-opératoire à 2,7 ± 0,5 mm au 9e mois postopératoire, et selon l’axe vertical de 4,46 ± 0,28 mm en pré-opératoire à 3,08 ± 0,89 mm au 9e mois.

Conclusion : L’implant Artisan® induit une limitation durable de la motilité pupillaire avec une déformation de type ovalaire selon l’axe d’arrimage des haptiques, qui s’observe seulement dans des conditions photopiques maximales.

Abstract

Study of pupillary motility after implantation of an iris claw lens (Artisan®) in a phakic population with severe myopia

Purpose: To assess the effect of the Artisan® lens on pupillary motility in a highly phakic myopic population.

Patients and methods: Eleven patients (21 eyes) were enrolled in a nonrandomized prospective study between September 2002 and August 2003, with a 6- to 11-month follow-up. A portable Colvard pupillometer was used to measure pupil diameters before and after surgery under two different light conditions: one with scotopic surroundings with absolute darkness in the examination room and the other maximal simulated photopic surroundings, caused by the instillation of a pilocarpine 2% drug until a nonreactive myosis could be observed. Under such light conditions, both the horizontal and vertical pupil motion ranges were measured. Measures were then sorted into five temporal segments in order to have enough samples per temporal segment for a cohesive data analysis. Mean values and confidence intervals were then derived per temporal segment according to Student’s law. Constraints on the pupil motion range were identified.

Results: After implantation of an Artisan® lens, the pupil motion range was limited to both horizontal and vertical axes. For the horizontal axis, the motion range was 4.3±0.2mm (p=0.1) before claw implantation and was 2.7±0.5mm (p=0.1) 9 months after claw implantation. For the vertical axis, the motion range was 4.46±0.28mm before claw implantation and 3.08±0.89mm 9 months after claw implantation.

Conclusions: The Artisan® lens durably restrains the pupil in its motion range and introduces a noticeable oval deformation under extreme light condition variations. This side effect is, however, not visible under regular conditions but only in maximal photopic surroundings.


Mots clés : Myopie forte , Artisan® , implant phake additionnel , pupille , pupillométrie infrarouge

Keywords: High myopia , iris claw , phakic intraocular lens , pupil , infrared pupil measurement


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 4

P. 404-408 - avril 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt des prélèvements intraoculaires dans le diagnostic étiologique des uvéites présumées infectieuses
  • C. Vasseneix, B. Bodaghi, M. Muraine, L. Favennec, G. Brasseur
| Article suivant Article suivant
  • Traitement du passage de l’huile de silicone sous la rétine
  • J. Chitolina, F. Bacin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.