Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Excès de convergence associé à des pathologies neurologiques : traitement chirurgical - 08/03/08

Doi : JFO-04-2006-29-4-0181-5512-101019-200601701 

A.C. Spielmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Excès de convergence associé à des pathologies neurologiques : traitement chirurgical

Introduction : Les lésions des voies supra-nucléaires contrôlant la convergence peuvent entraîner un déficit ou un excès de convergence. La physiopathologie de l’excès de convergence acquis est bien connue, mais aucune donnée concernant son traitement chirurgical n’existe dans la littérature.

Observations : Les cas n° 1 et n° 2 présentaient un syndrome de Parinaud avec excès de convergence dans le regard vers le haut (avec un nystagmus retractorius et une paralysie du VI dans le cas n° 2). Le cas n° 3 présentait un opsoclonus et un excès de convergence par conversion hystérique après un traumatisme crânien. Dans le cas n° 4, le patient présentait un nystagmus acquis accompagné de spasme accommodatif lié à l’hypermétropie. Le cas n° 5 présentait un spasme accommodatif anorganique (avec des antécédents douteux de sclérose en plaques). Le cas n° 6 présentait une parésie des droits médiaux mimant une ophtalmoplégie internucléaire après mise en divergence artificielle pour nystagmus congénital. Des spasmes accommodatifs compensaient la divergence. Les cas n° 3 et n° 5 ne furent pas opérés ; un recul des quatre droits horizontaux pour le cas n° 4, un recul des droits latéraux pour le cas 6 et une chirurgie plus complexe pour les cas n° 1 et n° 2 furent effectués.

Discussion : Les recommandations suivantes sont proposées : pour un spasme accommodatif fonctionnel, un traitement médical est préconisé ; pour un spasme accommodatif organique, une myopexie rétroéquatoriale ; pour un syndrome de Parinaud avec excès de convergence (spastique) ou nystagmus rétractorius (rythmique), une restauration de la motilité vers le haut (chirurgie de type Kestenbaum vertical) et une myopexie rétroéquatoriale en cas de résultat insuffisant ; pour une ésotropie thalamique (tonique), toxine botulique dans les droits médiaux, reculs musculaires si le résultat est insuffisant.

Conclusion : L’excès de convergence associé aux maladies neurologiques doit être recherché car il peut bénéficier de traitements chirurgicaux efficaces.

Abstract

Convergence excess associated with neurological diseases: surgical treatment

Background: Lesions of the supranuclear pathways for convergence control can lead to convergence deficit or convergence excess. Whereas pathophysiology of acquired convergence excess is now fully covered in the literature, no specific paper on its surgical treatment could be found.

Patients: Cases 1 and 2: Parinaud’s syndrome with convergence excess in attempted upgaze (+ convergence retraction nystagmus and VIth nerve palsy in case 2). Case 3: opsoclonus and convergence excess due to hysterical conversion after head trauma. Case 4: acquired nystagmus, accommodative spasm due to hyperopia. Case 5: functional spasm of the near reflex (dubious medical history of multiple sclerosis). Case 6: medial recti palsy after artificial divergence surgery for congenital nystagmus, substitutive convergence. Cases 3 and 5 were not operated on, recession of the four horizontal recti in case 4, recession of the lateral recti in case 6, complex surgical procedure in cases 1 and 2.

Discussion: The following guidelines are suggested: Functional spasm of the near reflex: medical therapy. Organic spasm of the near reflex: retroequatorial myopexia on the medial recti. Parinaud’s syndrome with convergence excess (spastic) or convergence retraction nystagmus (rhythmic): restoration of upgaze motility with a vertical Kestenbaum-type procedure, retroequatorial myopexia if insufficient. Thalamic esotropia (tonic): botulinum toxin injection, recession of the medial recti if insufficient.

Conclusion: Convergence excess associated with neurological diseases should be looked for since it can be improved by effective surgical procedures.


Mots clés : Excès de convergence , nystagmus , nystagmus rétractorius , réflexe d’accommodation-convergence , syndrome de Parinaud , myopexie rétroéquatoriale , ésotropie thalamique , Kestenbaum vertical , spasme accommodatif

Keywords: Accommodative spasm , convergence excess , convergence retraction nystagmus , nystagmus , near reflex , Parinaud’s syndrome , retroequatorial myopexia , thalamic esotropia , vertical Kestenbaum procedure


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 4

P. 432-437 - avril 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méningiomes du nerf optique, questions diagnostiques et nouvelles réponses thérapeutiques
  • R. Berete, C. Vignal-Clermont, H. Boissonnet, F. Héran, S. Morax
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de tortuosité artérielle rétinien dominant
  • T. Desmettre, J.M. Moreau, E. Plaisier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.