Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pan-uvéite dans les suites d’instillations intravésicales de BCG (Bacille de Calmette et Guérin) - 08/03/08

Doi : JFO-05-2006-29-5-0181-5512-101019-200602652 

M. Jacob [1],

J. Gambrelle [1],

J. Fleury [1],

I. Durieu [2],

L. Kodjikian [1],

N. Duquesne [1],

J.D. Grange [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Pan-uvéite dans les suites d’instillations intravésicales de BCG (Bacille de Calmette et Guérin)

L’uvéite survenant après instillation vésicale du bacille de Calmette et Guérin (BCG) pour carcinome vésical est une cause rare d’uvéite du sujet âgé. Seuls neuf cas ont été rapportés à ce jour. Deux publications antérieures ont montré la présence de BCG dans le vitré, réalisant une véritable endophtalmie à Mycobacterium bovis. Nous décrivons une panuvéite bilatérale survenue chez une femme âgée de 85 ans, deux mois après la dernière instillation de BCG, sans autre manifestation systémique associée. Le reste du bilan étiologique ne mettait pas en évidence d’anomalie. L’évolution a été durablement favorable sous bithérapie antibiotique et corticothérapie générales, associées à un traitement local. Cette observation montre qu’une guérison avec acuité visuelle utile est possible, pourvu que le diagnostic et le traitement soient suffisamment précoces.

Abstract

Panuveitis following intravesical bacille Calmette-Guerin therapy

Uveitis occurring after bacille Calmette-Guerin (BCG) intravesical therapy for bladder carcinoma is rare: only nine cases have been described. In two previous reports, vitreous cultures proved Mycobacterium bovis presence. We describe the case of an 85-year-old woman who presented with bilateral panuveitis 2 months after the last BCG intravesical instillation, with no other systemic symptom. There was no evidence for any other etiology for this uveitis. She was given oral antibiotics that were effective against Mycobacterium species, oral steroids, and anti-inflammatory drops. Her ophthalmologic status dramatically improved. This case highlights that these patients may have a good visual outcome, as long as diagnosis and treatment are not delayed.


Mots clés : Uvéite , endophtalmie , Mycobacterium bovis , immunothérapie active , carcinome vésical

Keywords: Uveitis , endophthalmitis , Mycobacterium bovis , active immunotherapy , bladder neoplasms


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 5

P. 552-555 - mai 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Implant phake pliable à appuis angulaires GBR® : une expérience de trois ans
  • Y. Gloaguen, B. Cochener
| Article suivant Article suivant
  • Décompensation endothéliale bilatérale après coma post septicémie à staphylocoque
  • L. Federici, H. Proust, J. Conrath, B. Ridings

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.