Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le test de provocation conjonctival : recommandations pratiques pour le diagnostic des conjonctivites allergiques - 08/03/08

Doi : JFO-09-2006-29-7-0181-5512-101019-200604309 

B. Mortemousque [1],

J.L. Fauquert [2],

F. Chiambaretta [3],

P. Demoly [4],

L. Helleboid [5],

C. Creuzot-Garcher [6],

D. Brémond-Gignac [7]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le test de provocation conjonctival : recommandations pratiques pour le diagnostic des conjonctivites allergiques

Véritable problème de santé publique avec une prévalence de l’ordre de 25 % de la population générale, l’allergie oculaire, de plus en plus répandue, invite pour son diagnostic à la pratique d’un bilan allergique. Les bilans cutanés ou sériques jusqu’alors pratiqués, en association avec un interrogatoire minutieux, mettent en évidence une sensibilisation à un ou plusieurs allergènes. Cependant, si l’interrogatoire et l’examen permettent d’orienter vers un déclenchement allergénique des symptômes, seul le test de provocation conjonctivale (TPC) permet dans les cas douteux d’attester d’un lien fonctionnel entre la pathologie conjonctivale et l’exposition à l’allergène. Les critères de positivité de ce TPC n’ayant pas été validés pour la pratique diagnostique, le groupe d’Ophtalmo-allergo (GOA) a souhaité réunir les différentes équipes concernées par sa pratique de façon à dégager les principales recommandations pour ce test, uniformiser les techniques, relever les points encore incertains. De cette réunion, s’est dégagé un consensus quant aux conditions de réalisation du TPC (sélection des patients, allergènes à tester, concentrations utilisables, réalisation du test, signes et symptômes étudiés et évalués, interprétations des tests, suivi des patients) et à l’identification de deux populations de patients distinctes (une population dite Ambulatoire et une Hospitalière) dont les conditions de réalisation et de suivi sont différentes. La population ambulatoire (A) concerne des patients atteints de formes bénignes de conjonctivite (aiguë et saisonnière ou chronique), des allergènes courants (essentiellement domestiques et aéroportés) : dans ces cas, le test est effectué en milieu médicalisé, en présence de l’allergologue ou de l’ophtalmologiste ; la progression des doses instillées peut alors être rapide ; le critère de positivité peut se limiter à l’évaluation du prurit. Pour la population hospitalière (H), constituée surtout de patients atteints de conjonctivite vernale, la recherche d’un facteur de déclenchement nécessite un protocole plus détaillé, pratiqué en milieu ophtalmologique, avec des critères de positivité multiples, cliniques et biologiques. Ce travail doit permettre une standardisation de ces TPC à but diagnostique.

Abstract

Conjunctival provocation test: recommendations

The diagnosis of ocular allergy, which has become a real public health problem occurring in 25% of the general population and continues to rise, requires allergic testing. Skin and blood tests combined with interviewing the patient demonstrate sensitivity to one or more antigens. However, while allergic testing and interviews generally reveal the cause of the symptoms, only the conjunctival provocation test (CPT) provides clear evidence of a functional relation between the conjunctival pathology and exposure to the antigen. Since there is still no validated consensus regarding the criteria for positivity of the CPT in routine practice, the working group attempted to establish the major guidelines for conducting the test, to standardize approaches and pinpoint areas of uncertainty. The group established a consensus regarding the conditions for using the test (patient selection, allergens to be tested, usable concentrations, the test protocol, the signs and symptoms to be assessed, interpretation of results, follow-up) and identified two distinct patient groups (outpatients and hospitalized patients) in whom test-taking conditions are different. The outpatient group includes patients suffering from benign forms of conjunctivitis (acute, seasonal, or chronic) and those sensitive to the usual allergens (mainly domestic and airborne). In these cases, the test is given in a medical setting with an allergologist or an ophthalmologist who instills the drops relatively rapidly. The criterion for positivity is the extent of the pruritus. On the other hand, in the hospital population, which is composed of patients suffering from vernal conjunctivitis, the attempt to establish the triggering factor requires a more elaborate protocol carried out in an ophthalmologic setting and based on the association of a range of clinical and biological factors. The deliberations of the working group should lead to the standardization of the CPT procedure for diagnostic purposes.


Mots clés : Test de provocation conjonctivale , recommandations , conjonctivite allergique , sécurité

Keywords: Conjunctival provocation test , guidelines , allergic conjunctivitis , safety


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 7

P. 837-846 - septembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Colobome oculaire associé au syndrome cervico-oculo-acoustique
  • R. Kamoun, L. Kria, K. Erraies, R. Anane, A. Meddeb Ouertani
| Article suivant Article suivant
  • Impact de la pathologie glaucomateuse sur les voies visuelles centrales et les structures circadiennes
  • C. Chiquet, E. Drouyer, E. Woldemussie, G. Ruiz, L. Wheeler, P. Denis, H. Cooper, J.-P. Romanet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.