Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie de Kikuchi et atteinte ophtalmologique - 08/03/08

Doi : JFO-10-2006-29-8-0181-5512-101019-200602618 

F. Rocher,

B. Pelosse,

M. Momtchilova,

L. Laroche

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Maladie de Kikuchi et atteinte ophtalmologique. À propos d’un cas

But : Nous rapportons un cas d’atteinte oculomotrice avec œdème papillaire chez une enfant, révélatrice d’une maladie de Kikuchi, et faisons une revue de la littérature.

Matériel et méthodes : Une enfant, âgée de 10 ans, présenta une diplopie avec un ptôsis droit, une exophtalmie droite et des céphalées dans un tableau d’atteinte de l’état général avec fièvre. Le bilan comportait un examen ophtalmologique et neurologique, une imagerie par résonance magnétique cérébrale, une ponction lombaire, un bilan biologique et immunologique et une biopsie ganglionnaire.

Résultats : L’examen ophtalmologique mit en évidence une exophtalmie droite avec une absence d’abduction et d’adduction droite associée à un ptôsis droit. Au fond d’œil droit et gauche, l’examen montrait un œdème papillaire bilatéral. L’IRM révélait une atteinte bilatérale intraconique à l’apex orbitaire. La biopsie d’une adénopathie cervicale montrait une lymphadénite histiocytaire nécrosante. Le bilan infectieux et immunologique était négatif.

Discussion : La maladie de Kikuchi ou lymphadénite histiocytaire nécrosante est une maladie rare du sujet jeune, caractérisée par une hypertrophie d’un ou plusieurs ganglions lymphatiques avec fièvre et neutropénie. Le diagnostic est posé à l’examen anatomopathologique. L’étiologie de la maladie de Kikuchi est encore indéterminée mais des causes virales et auto-immunes ont été suggérées. L’évolution est le plus souvent favorable et les récidives sont rares. L’évolution vers une maladie auto-immune de type lupus systémique est possible mais très rare. Les principaux diagnostics différentiels sont les lymphomes, les nécroses ganglionnaires d’origine infectieuse et les adénopathies du lupus érythémateux disséminé. Les atteintes ophtalmologiques sont exceptionnellement décrites (uvéite postérieure et antérieure).

Conclusion : La maladie de Kikuchi doit être évoquée devant une atteinte ophtalmologique chez un enfant au cours d’une fièvre d’origine inconnue avec adénopathie.

Abstract

Kikuchi’s disease and ocular manifestation

Purpose: Report a case of oculomotor palsy with papillary edema in a child showing signs of Kikuchi’s disease and review the literature.

Materials and methods: A 10-year-old girl presented with diplopia with right ptosis, right exophthalmia, headache, generalized weakness, and fever. The assessment consisted of an ocular and neurological examination, imagery by cerebral magnetic resonance, a biological and immunological assessment, and a biopsy.

Results: The ophthalmologic examination found right exophthalmia with absence of right abduction and adduction, and right ptosis. The ocular fundus showed a bilateral papillary edema. Magnetic resonance revealed a bilateral intraconic attack of the orbital apex. The biopsy of cervical adenopathy showed a histiocytic necrotizing lymphadenitis. Infection assessment was negative and immunologic tests were normal.

Discussion: Kikuchi’s disease, or histiocytic necrotizing lymphadenitis, is a rare disease in young patients that is characterized by adenopathy, fever, and neutropenia. The diagnosis was confirmed histologically. The etiology of Kikuchi’s disease remains unknown, although a viral or autoimmune hypothesis has been suggested. The course of the disease is spontaneously favorable and recurrence is rare. Association with systemic lupus erythematous had been described. The differential diagnosis of Kikuchi’s disease includes infectious necrotizing lymphadenitis, systemic lupus erythematous, and lymphoma. Ocular manifestation is exceptionally described (uveitis).

Conclusion: Kikuchi’s disease should be considered in children revealing ocular manifestations with lymphadenopathy and fever of unknown origin.


Mots clés : Maladie de Kikuchi , ophtalmoplégie , œdème papillaire , exophtalmie

Keywords: Kikuchi’s disease , exophthalmia , ophthalmoplegia , papillary edema


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 8

P. 932-936 - octobre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Luxation intracamérulaire du tube en Supramid de valves de Krupin courtes plus de 13 ans après leur implantation
  • F. Forestier, K. Bendeddouche, S. Abid, A. Salvanet-Bouccara
| Article suivant Article suivant
  • Carcinome adénoïde kystique de la glande lacrymale chez une enfant âgée de 14 ans
  • J.-P. Boitte, J. Traoré, F. Boukhet, J.-M. Mondié, M. Traoré, B. Delbosc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.