Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Kératocône : corrélations clinico-topographiques évaluées par l’Orbscan® - 08/03/08

Doi : JFO-11-2006-29-9-0181-5512-101019-200607892 

P.-T. Schmitt [1],

S. Simonpoli [2],

J. Colin [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Kératocône : corrélations clinico-topographiques évaluées par l’Orbscan®

Objectif : L’étude porte sur les corrélations entre les aspects cliniques des kératocônes et les aspects topographiques évalués par l’Orbscan® (Chauvin-Bausch &Lomb).

Méthode : Deux cent vingt-huit kératocônes ont été analysés dans le cadre d’une étude rétrospective s’étendant sur une période de 16 mois. La meilleure acuité visuelle avec correction (MAVAC) et les opacités cornéennes ont été corrélées avec 26 paramètres topographiques évalués par l’Orbscan.

Résultats : La kératométrie maximale est le paramètre présentant les plus fortes corrélations avec les aspects cliniques. De bonnes corrélations sont également obtenues avec la valeur du Sim K max et de la puissance moyenne dans la zone des 3 mm centraux. La distance entre le centre et le point de kératométrie maximale est le meilleur paramètre de localisation. L’amplitude maximale d’élévation sur la carte d’élévation cornéenne antérieure et la valeur de la pachymétrie cornéenne minimale présentent aussi de bonnes corrélations avec la MAVAC. Cependant, pour l’ensemble des données, la dispersion des valeurs est assez importante. L’importance des biais dans le recueil des données cliniques et dans la prise des mesures en est probablement à l’origine et sera corrigée dans une prochaine étude prospective.

Conclusion : L’Orbscan révolutionne par son principe l’approche topographique des kératocônes. Parmi les nombreux paramètres mis à disposition, certains présentent de bonnes corrélations avec les aspects cliniques de la maladie, ce qui devrait permettre de proposer prochainement une nouvelle classification clinico-topographique. D’autres études sont au préalable nécessaires afin de diminuer la dispersion des résultats.

Abstract

Keratoconus: correlations between clinical aspects and Orbscan® evaluations

Purpose: To look for potential correlations between clinical and topographical aspects of keratoconus evaluated by Orbscan® (Chauvin-Bausch & Lomb).

Methods: We analyzed 228 keratoconic eyes in a retrospective study over a period of 16 months. The best corrected visual acuity (BCVA) and the corneal opacities were correlated with 26 topographical parameters evaluated by Orbscan®.

Results: The maximal keratometry is the parameter that correlated best with clinical aspects. The other well-correlated keratometric parameters were the SimKmax and the Mean Power in the 3-mm zone. The distance between the central point and the point with maximal keratometry is the best localization parameter. The maximal amplitude of elevation on the anterior elevation map and the value of the minimal pachymetry also correlate well with the BCVA. The results were nevertheless quite scattered, but could be explained by bias, which will be corrected in further prospective studies.

Conclusion: Orbscan® provides useful information to assess the topography of keratoconus. Some parameters correlate well with clinical aspects, which may lead to a new clinico-topographical classification. More investigations are necessary to reduce the scattering of the results.


Mots clés : Kératocône , corrélations clinico-topographiques , topographie cornéenne , Orbscan

Keywords: Keratoconus , clinico-topographical correlations , corneal topography , Orbscan


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 9

P. 1001-1011 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pli maculaire compliquant la chirurgie du décollement de rétine
  • L. Trinh, A. Glacet-Bernard, V. Colasse-Marthelot, J.-L. Leynaud, G. Soubrane
| Article suivant Article suivant
  • Photothérapie dynamique des hémangiomes choroïdiens
  • A.-P. Guagnini, P. De Potter, L. Levecq

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.