Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse des manifestations oculaires associées à la néphronophtise et étude génétique chez trois familles tunisiennes - 08/03/08

Doi : JFO-11-2006-29-9-0181-5512-101019-200607104 

D. Sellami* [1],

K. Makni* [2],

H. Chaker [3],

M. Kharrat [3],

N. Hentati [1],

K. Kammoun [3],

F. Chabouni [1],

M. Ben Hamida [3],

J. Hachicha [3],

R. Salomon [4],

C. Antignac [4],

H. Ayadi [2],

J. Feki [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Analyse des manifestations oculaires associées à la néphronophtise et étude génétique chez trois familles tunisiennes

Introduction : La néphronophtise est une néphropathie interstitielle familiale à transmission autosomique récessive. Elle s’associe parfois à des manifestations ophtalmologiques dont la rétinopathie pigmentaire (RP), réalisant le syndrome de Sénior Løken. Nous rapportons les manifestations oculaires observées et les résultats de l’analyse génétique au sein de trois familles.

Patients et méthodes : Vingt-deux sujets appartenant à trois familles ont eu un examen ophtalmologique complet comportant une acuité visuelle, un examen à la lampe à fente, un examen du fond de l’œil et un électrorétinogramme, et pour l’étude génétique, nous avons effectué les techniques de génotypage et de séquençage.

Résultats : Vingt-deux sujets, dont 9 atteints de la néphronophtise, ont eu un examen ophtalmologique. Une rétinopathie pigmentaire a été retrouvée chez 3 patients. L’étude génétique a montré que les deux patientes de la famille 1 présentaient la délétion homozygote du gène NPHP1, tous les patients de la famille 3 étaient liés à NPHP4 et présentaient une délétion des exons 2 et 3. Les résultats du patient appartenant à la famille 2 sont en cours.

Conclusion : La néphronophtise s’associe parfois à des manifestations ophtalmologiques dont la RP réalisant le syndrome de Sénior-Løken. Elle a été retrouvée chez 33 % des patients. L’étude génétique permet parfois d’éviter le recours à la ponction rénale quand la délétion homozygote du gène NPHP1 est confirmée.

Abstract

Ocular manifestations associated with nephronophthisis and genetic study in three Tunisian families

Purpose: Nephronophthisis is a familial interstitial nephropathy with an autosome recessive mode of transmission. In some cases, it is associated with ocular manifestations such as retinitis pigmentosa in Senior-Løken syndrome. We report ocular abnormalities and genetic results in three affected Tunisian families.

Patients and methods: Twenty-two members of these three families underwent a complete ophthalmologic examination (visual acuity, slit lamp biomicroscopy, ophthalmoscopy, and retinal electrophysiology). For genetic study, all individuals were genotyped and underwent a genomic sequence.

Results: Twenty-two subjects, nine of whom presented nephronophthisis, were included in this study. Retinitis pigmentosa was found in three cases. Our genetic study demonstrated that patients belonging to family 1 had homozygous deletions in NPHP1, all affected individuals from family 3 were linked to NPHP4 and presented a deletion in exons 2 and 3. Results are pending for patients in family 2.

Conclusion: Senior-Løken syndrome is a rare hereditary disease that combines familial juvenile nephronophthisis and retinitis pigmentosa. This association was described in the literature in 39%-43% of cases. In our study, it was approximately 33% of cases. The genetic study can sometimes obviate the need for renal puncture, especially when the homozygous deletion of NPHP1 gene is confirmed.


Mots clés : Délétion homozygote , étude génétique , néphronophtise , rétinopathie pigmentaire , syndrome de Sénior-Løken

Keywords: Genetic study , homozygous deletions , nephronophthisis , retinitis pigmentosa , Senior-Løken syndrome


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 9

P. 1019-1023 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Photothérapie dynamique des hémangiomes choroïdiens
  • A.-P. Guagnini, P. De Potter, L. Levecq
| Article suivant Article suivant
  • Étude comparative de la vitrectomie transconjonctivale sans suture à 25-gauges avec celle à 20-gauges
  • P. Romero, M. Salvat, M. Almena, M. Baget, I. Méndez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.