Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt des greffes de membranes amniotiques dans les pathologies oculaires de surface - 08/03/08

Doi : JFO-11-2006-29-9-0181-5512-101019-200607959 

M. Muraine [1],

J. Gueudry [1],

D. Toubeau [2],

E. Gardea [1],

E. Verspyck [3],

E. Menguy [4],

G. Brasseur [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Intérêt des greffes de membranes amniotiques dans les pathologies oculaires de surface

La greffe de membrane amniotique est une technique désormais adoptée par tous dans la prise en charge des pathologies de la surface oculaire. Suivant les indications, la membrane amniotique est utilisée en greffe ou en patch. Dans le premier cas, la membrane amniotique sert de substrat à la repousse épithéliale déficiente et le chirurgien vise l’intégration de la membrane amniotique. Sa membrane basale permet en effet de renforcer l’adhésion et la différentiation des cellules épithéliales de la cornée, de faciliter leur migration et de prévenir leur apoptose. Dans le deuxième cas (patch), la membrane amniotique est suturée épithélium vers le bas de façon à délivrer les facteurs biologiques dont elle est imprégnée en concentration maximale : elle recouvre la cornée pathologique en jouant à la fois un rôle de pansement biologique et également un rôle antalgique. Les meilleures indications des greffes de membrane amniotique sont les brûlures chimiques au stade aigu et les ulcères cornéens trophiques réfractaires à tout traitement médical. Lorsque ces derniers sont perforants ou préperforants, la greffe amniotique est réalisée au mieux en multicouches de façon à permettre la restauration d’une certaine épaisseur cornéenne. En cas de déficit limbique avéré, la membrane amniotique peut être un complément intéressant aux techniques de greffes de cellules souches limbiques désormais nécessaires. À l’avenir, la membrane amniotique sera le support indispensable des expansions de cellules souches cultivées. La greffe de membrane amniotique peut également être proposée pour reconstruire la conjonctive lors de la chirurgie d’exérèse des symblépharons ou des tumeurs conjonctivales. Son utilisation isolée n’est alors limitée qu’aux pathologies peu inflammatoires et sans fibrose extensive.

Abstract

Advantages of amniotic membrane transplantation in eye surface diseases

Amniotic membrane transplantation is now a widely adopted technique in the field of eye surface diseases. Depending on the indication, the amniotic membrane can be used as either a graft or a patch. When used as a graft, the amniotic membrane serves as a substrate for regrowth of deficient epithelium; the aim is to integrate this membrane. The basal membrane reinforces the adhesion and differentiation of the corneal epithelial cells, facilitates their migration, and prevents their apoptosis. When used as a patch, the amniotic membrane is sutured epithelium-down so as to maximize the concentration of biological factors delivered by this membrane: the membrane covers the diseased cornea and acts as a biological bandage and analgesic.

The best indications for amniotic membrane grafts are acute chemical burns and trophic corneal ulcers refractory to all medical treatment. When these ulcers are perforated or in the early stages of perforation, it is best to use multiple layers of amniotic membrane, restoring the thickness of the cornea. In cases of confirmed limbal deficiency, amniotic membrane grafts may be a useful complement to the necessary limbal stem cell grafts. In the future, amniotic membranes will provide an indispensable support for the expansion of cultured stem cells. Amniotic membrane grafts may also be used to reconstruct the conjunctiva following the exeresis of symblepharons or conjunctival tumors. However, the use of this technique is currently limited to diseases with little inflammation and no extensive fibrosis.


Mots clés : Membrane amniotique , cellules souches limbiques , greffes

Keywords: Amniotic membrane , limbal stem cells , grafts


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 9

P. 1070-1083 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pathologies épithéliales cornéennes et insuffisance en cellules souches limbiques
  • F. Majo, Y. Barrandon, P. Othenin-Girard, M. Toublanc, T. Hoang-Xuan
| Article suivant Article suivant
  • Différents aspects au fond d’œil d’une neurorétinite de Léber
  • J.C. Quintyn, S. Auriol, A. Mathis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.