Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Implication de l’épigénétique dans les troubles du spectre autistique : revue de la littérature - 08/08/17

Doi : 10.1016/j.encep.2016.07.007 
M. Hamza a, , c , S. Halayem b, c, R. Mrad c, d, S. Bourgou a, c, F. Charfi a, c, A. Belhadj a, c
a Service de pédopsychiatrie, hôpital Mongi Slim, Sidi Daoud, 2046 La Marsa, Tunisie 
b Service de pédopsychiatrie, hôpital Razi, cité des Orangers, 2010 Manouba, Tunisie 
c Université Tunis El Manar, faculté de médecine de Tunis, 5, rue Djebal-Lakhdhar, 1007 Tunis, Tunisie 
d Service des maladies héréditaires et congénitales, hôpital Charles Nicolle, Bab Souika, 1007 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’étiopathogénie des troubles du spectre autistique (TSA) est complexe et multifactorielle. Le rôle des facteurs génétiques et environnementaux dans son émergence est bien documenté. Les recherches actuelles tendent à montrer que ces deux facteurs agissent de manière synergique et que les modifications épigénétiques pourraient constituer le médiateur qui sous-tend cette interaction. L’épigénétique désigne les processus moléculaires permettant de moduler l’expression des gènes sans changements dans la séquence de l’ADN. Il s’agit principalement de la méthylation de l’ADN et de la modification post-traductionnelle des histones. Dans cet article, nous présentons un état synthétique des connaissances actuelles sur l’hypothèse épigénétique dans les TSA. Après avoir développé les principaux mécanismes intervenant dans la régulation épigénétique, nous exposons dans la première partie les arguments en faveur de cette hypothèse dans les TSA. Les modifications épigénétiques des gènes candidats de l’autisme seront abordées secondairement ainsi que les facteurs environnementaux qui pourraient augmenter le risque des TSA par le biais de changement dans les marques épigénétiques. Finalement, nous exposerons certaines des limites méthodologiques des études épigénétiques conduites dans les troubles neurodéveloppementaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

The etiology of autism spectrum disorders (ASD) is complex and multifactorial, and the roles of genetic and environmental factors in its emergence have been well documented. Current research tends to indicate that these two factors act in a synergistic manner. The processes underlying this interaction are still poorly known, but epigenetic modifications could be the mediator in the gene/environment interface. The epigenetic mechanisms have been implicated in susceptibility to stress and also in the pathogenesis of psychiatric disorders including depression and schizophrenia. Currently, several studies focus on the consideration of the etiological role of epigenetic regulation in ASD.

Object

The object of this review is to present a summary of current knowledge of an epigenetic hypothesis in ASD, outlining the recent findings in this field.

Methods

Using Pubmed, we did a systematic review of the literature researching words such as: autism spectrum disorders, epigenetics, DNA methylation and histone modification.

Results

Epigenetic refers to the molecular process modulating gene expression without changes in the DNA sequence. The most studied epigenetic mechanisms are those that alter the chromatin structure including DNA methylation of cytosine residues in CpG dinucleotides and post-translational histone modifications. In ASD several arguments support the epigenetic hypothesis. In fact, there is a frequent association between ASD and genetic diseases whose epigenetic etiologies are recognized. A disturbance in the expression of genes involved in the epigenetic regulation has also been described in this disorder. Some studies have demonstrated changes in the DNA methylation of several autism candidate genes including the gene encoding the oxytocin receptor (OXTR), the RELN and the SHANK3 genes. Beyond the analysis of candidate genes, recent epigenome-wide association studies have investigated the methylation level of several other genes and showed hypomethylation of the whole DNA in brain and blood samples of autistic patients. The changes in epigenetic marks following exposure to environmental factors known as autism risk factors are also discussed in many reports. They include nutritional (vitamin D and folate) and toxic (sodium valproate, bisphenol A) factors. Despite a considerable contribution to understanding the complexity of ASD etiology, the epigenetic studies suffer from numerous methodological biases that limit the scope of their results and make their interpretation difficult. The cell samples used in the psychiatric studies are mostly from the post-mortem tissue of the central nervous system, and factors that might change the epigenome (age, gender, treatments received…) are not taken into account. The use of blood and buccal epithelium samples raises in turn the question as to whether the epigenome of these cells reflects that of the nerve cells. DNA methylation can also be influenced by cell subcomposition variability, transcriptional variability and by DNA sequence variants.

Conclusion

These recent discoveries in epigenetics are the beginnings of an etiopathogenic research revolution in neurodevelopmental disorders. The conceptualization of epigenetic processes is in its early stages and despite its limited means will help integrate disparate data factors previously involved in autism. It could also be the target for the development of new therapeutic modalities.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Troubles du spectre autistique, Épigénétique, Méthylation ADN, Histone

Keywords : Autism spectrum disorders, Epigenetics, DNA methylation, Histone


Plan


© 2016  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 4

P. 374-381 - août 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comment caractériser et traiter les plaintes de sommeil dans les troubles bipolaires ?
  • P.A. Geoffroy, J.-A. Micoulaud Franchi, R. Lopez, I. Poirot, A. Brion, S. Royant-Parola, B. Etain
| Article suivant Article suivant
  • Homicide-suicide : revue clinique et hypothèses psychologiques
  • J. Vandevoorde, N. Estano, G. Painset

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.