Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment s’assurer de la stabilité d’un glaucome ? - 08/03/08

Doi : JFO-05-2006-29-HS2-0181-5512-101019-200608094 

J.-P. Romanet,

K. Palombi,

C. Noël,

C. Chiquet,

O. Savy,

A. Buguet

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Comment s’assurer de la stabilité d’un glaucome ? La pression intraoculaire

Chez le patient porteur d’un glaucome à angle ouvert (GAO), la pression intraoculaire (PIO) obtenue sous traitement doit permettre de prévenir la progression des déficits glaucomateux. Elle dépend de l’état pressionnel intraoculaire initial, mais aussi du stade du glaucome, de la rapidité d’évolution des altérations, de l’âge et de l’espérance de vie du patient ainsi que de la présence d’autres facteurs de risque.

Pour la détermination du niveau idéal de PIO sous traitement, le terme de pression cible est souvent employé. Ce terme est cependant très critiquable puisqu’il fait appel à un chiffre statique alors qu’on est en présence d’une donnée biologique éminemment variable, faisant partie des rythmes biologiques de l’organisme. De nombreuses formules permettent de calculer ce chiffre de pression cible, mais toutes se heurtent à l’inconvénient de ne pas tenir compte des variations de la PIO au cours du nycthémère. Or ce sont ces variations qui permettront de caractériser la sévérité pressionnelle de la maladie glaucomateuse. Chez un patient glaucomateux, la courbe de PIO réalisée sur 24 heures, inverse de celle d’un sujet sain, a des valeurs de PIO plus élevées le jour que la nuit. Des fluctuations de plus de 10 mmHg ne sont pas rares durant le nycthémère avec le plus souvent de nombreux pics délétères pour les fibres nerveuses rétiniennes. Ces paramètres pressionnels dynamiques sont essentiels aussi bien dans la détermination de la stratégie thérapeutique que dans l’évaluation de l’efficacité du traitement.

En pratique, devant tout glaucome à angle ouvert et avant tout traitement, une courbe diurne devrait être réalisée. Six à huit mesures entre 8 h et 18 ou 20 h peuvent suffire. On prendra soin de les coupler de façon concomitante aux mesures de pression artérielle systémique (PAS). Après mise en route du traitement, nous préconisons une nouvelle courbe diurne 1 mois puis 4 mois après le début du traitement. Le traitement sera modifié si besoin, sur des critères pressionnels lors du contrôle à 1 mois, sur des critères pressionnels, périmétriques et anatomiques à 4 mois. Si l’aggravation de la maladie se poursuit malgré une courbe pressionnelle diurne satisfaisante, des mesures de la PIO seront alors réalisées sur 24 heures, associées à un holter tensionnel, à la recherche d’un échappement pressionnel nocturne et/ou de désordres pressionnels artériels systémiques.

Abstract

How to ensure that glaucoma is stable? Intraocular pressure

In patients with open-angle glaucoma, intraocular pressure (IOP) obtained through treatment should guard against the progression of glaucoma damage. This depends on the initial state of intraocular pressure, but also on the stage of glaucoma, how fast the alterations are progressing, the patient’s age and life expectancy, as well as the presence of other risk factors.

To determine the ideal level of treated IOP, the term « target pressure » is often used. This term is very much open to criticism, however, because it calls on a static figure for what is highly variable biological information belonging to the body’s biological rhythms. A large number of formulas are used to calculate this target pressure number, but all of them come up against the disadvantage of not taking into account the variations in IOP during the day/night cycle. Yet it is these very variations that can characterize the severity of the disease in terms of IOP. In a glaucoma patient, the IOP curve plotted over 24 h has higher IOP values during the day than at night, contrary to a healthy subject. Fluctuations of more than 10 mmHg are not rare during the day/night cycle, most often with many peaks, which are deleterious for retinal nerve fibers. These dynamic pressure parameters are essential both in determining the therapeutic strategy and in evaluating the effectiveness of treatment.

In practice, with any case of open-angle glaucoma and before any treatment is given, a diurnal curve should be established. Six to eight measurements between 8 AM and 6 or 8 PM should be enough. They should be carefully combined with concomitant measures of systemic blood pressure. Once treatment has started, we suggest that a new diurnal curve be established 1 month and then 4 months after the beginning of treatment. The treatment will be modified if needed, based on IOP criteria established at 1 month, and on IOP, perimetric, and anatomic criteria determined again at 4 months. If the disease continues to worsen despite a satisfactory diurnal IOP, IOP should be measured over 24 h, associated with Holter monitoring, looking for an escape of pressure at night.


Mots clés : Glaucome à angle ouvert , pression intraoculaire , variations de la pression intraoculaire , rythme nycthéméral , stabilité évolutive , aggravation , échappement pressionnel

Keywords: Open-angle glaucoma , intraocular pressure , variations in intraocular pressure , day/night rhythm , stability in progression , aggravation , escape of pressure


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° HS2

P. 17-21 - mai 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les glaucomes en pratique ; petit lexique revisité
  • A. Bron
| Article suivant Article suivant
  • Comment s’assurer de la stabilité d’un glaucome ?
  • J-P Nordmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.