Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Acuité visuelle un et deux ans après kératoplastie transfixiante pour kératocône - 08/03/08

Doi : JFO-05-2007-30-5-0181-5512-101019-200702139 

H. Sagnières [1],

M. Doat [1 et 2],

A. Girard [1 et 2],

J.-M. Legeais [1 et 2],

G. Renard [1 et 2],

J.L. Bourges [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Acuité visuelle un et deux ans après kératoplastie transfixiante pour kératocône

Objectif : Évaluer l’acuité visuelle à moyen terme chez les patients opérés de kératoplastie transfixiante pour kératocône.

Patients et méthodes : Les dossiers de patients opérés consécutivement dans le service d’ophtalmologie de l’Hôtel-Dieu de Paris de kératoplastie transfixiante pour kératocône et suivis plus de 2 ans ont été étudiés rétrospectivement. Les données démographiques, le stade du kératocône et les paramètres chirurgicaux ont été relevés. Les acuités visuelles initiales, postopératoires à un et deux ans ont été analysées.

Résultats : Cent deux yeux de 98 patients opérés pour kératocône ont été étudiés, dont 83 présentant un kératocône de stade 4 (81 %) et 19 un kératocône de stade 3 (18 %). La meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) moyenne était initialement de 0,08 (de « compte les doigts » à 1,50 m à 0,5), de 0,5 (de 0,1 à 1,0) 1 an après la kératoplastie transfixiante et de 0,6 (de « compte les doigts » à 1,5 m à 1,0) à 2 ans dont 74 yeux (72 %) avec une MAVC supérieure ou égale à 0,5. Les MAVC étaient significativement améliorées à 1 et 2 ans postopératoires, quelle que soit la tranche d’âge des patients (p ≪ 0,001). L’astigmatisme kératométrique moyen était de 3,80 ±2,9 D pour un kératocône au stade 3 et de 3,94 ±2,3 D au stade 4 (NS) à 1 an. A 2 ans, il était respectivement de 2,52 ±1,9 D et 3,34 ± 2,2 D (NS) où 81 % des yeux avaient un astigmatisme inférieur à 5 D

Conclusion : La MAVC moyenne après kératoplastie transfixiante pour kératocône est de 5/10e après un an et de 6/10e après deux ans où 3/4 des patients ont une MAVC moyenne de plus de 5/10e.

Abstract

Visual outcome in keratoconus patients 1 and 2 years after penetrating keratoplasty

Purpose: To quantify the visual outcome obtained in patients operated on for penetrating keratoplasty for keratoconus (KC) after 1 and 2 years.

Patients and methods: The files from consecutive keratoconus patients operated on for PKP after more than 2 years of follow-up were retrospectively studied. The demographic charts, the KC stage, and the surgical features were noted. The best corrected visual acuities (BSCVA) were analyzed at the initial examination and after 1 and 2 years of follow-up.

Results: One hundred and two eyes from 98 patients were analyzed, including 83 grade 4 (81%) and 19 grade 3 (18%) cases of KC. The mean preoperative BSCVA was 0.08 on the decimal chart, which increased to 0.5 and 0.6 1 and 2 years after penetrating keratoplasty (p≪0.001, respectively). The mean keratometric astigmatism was 3.80±2.9 D and 3.94±2.3 D for the grade 3 and 4 KC, respectively, after 1 year and 2.52±1.9 D and 3.34±2.2 D after 2 years (NS). At this time point, 81 % of the eyes had less than 5 D astigmatism.

Conclusion: One and 2 years after penetrating keratoplasty, a mean BSCVA of 0.5 and 0.6 could reasonably be expected in keratoconus patients and three-quarters of patients can be expected to see better than 0.5 after 2 years.


Mots clés : Kératocône , kératoplastie transfixiante , acuité visuelle , résultats, acuité visuelle

Keywords: keratoconus , penetrating keratoplasty , visual acuity , outcome


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 5

P. 465-473 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cataractes congénitales unilatérales opérées précocement : devenir réfractif à long terme
  • C. Depeyre, E. Chapottot, J.-L. Arné, D. Thouvenin
| Article suivant Article suivant
  • Activité de greffe de cornée en France (1990-2005) : vers une stabilisation de la demande et de l’offre
  • P. Tuppin, H. Esperou, B. Delbosc, B. Loty

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.