Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement LASIK de l’astigmatisme cornéen post-greffe de cornée - 08/03/08

Doi : JFO-05-2007-30-5-0181-5512-101019-200702460 

M.-A. Bigou,

B. Cochener

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Traitement LASIK de l’astigmatisme cornéen post-greffe de cornée

But : Étudier l’intérêt du LASIK dans le traitement de l’astigmatisme résiduel post-kératoplastie.

Patients et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective, non comparative, monocentrique, réalisée sur une série de 14 yeux greffés. Les facteurs de comparaison étudiés en pré- et postopératoire ont été les acuités visuelles, la réfraction objective, le tonus oculaire, l’examen biomicroscopique, la vidéotopographie déterminant la régularité ou l’irrégularité de l’astigmatisme, la pachymétrie, et la satisfaction subjective des patients.

Résultats : La stabilité réfractive a été obtenue dans les six mois postopératoires pour 93 % des patients (13/14). L’acuité visuelle moyenne sans correction a progressé de 0,16 à 0,4 ; 14,3 % des patients (2/14) ont eu un retraitement devant l’absence d’amélioration de l’acuité visuelle. Trente-cinq pour cent des patients ne portaient plus aucune correction en postopératoire. La kératométrie a montré une nette régression de l’astigmatisme : 65 % supérieur à 5 D en préopératoire et 82 % inférieur à 2 D en postopératoire. Seulement 14,3 % des patients (2/14) se disaient insatisfaits du résultat. Aucune complication n’a été répertoriée dans cette étude.

Conclusion : Le LASIK apparaît comme une option intéressante dans le traitement de l’astigmatisme résiduel après greffe de cornée. Cette étude, dont l’originalité est de réaliser dans le même temps la découpe et le traitement laser, montre l’efficacité et l’innocuité de cette technique. Elle reste cependant dépendante de l’opérateur et surtout du matériel à disposition (laser, microkératome, aberrométrie).

Abstract

LASIK treatment for graft astigmatism

Objective: To analyze the advantages of LASIK as a treatment for postkeratoplasty residual astigmatism.

Patients and Method: Retrospective, noncomparative, monocentric study on 14 patients with penetrative keratoplasty. Visual acuity, objective refraction, intraocular pressure, slit lamp biomicroscopy, videotopography, pachymetry, and patient satisfaction were studied before and after surgery.

Results: Refraction was stable 6 months after treatment in 93% (13/14) of the patients. The mean uncorrected visual acuity increased from 0.16 to 0.4. Two out of four patients (14.3%) were retreated because visual acuity did not improve after the first treatment; 35% did not need any optical correction after the intervention. The measured astigmatism showed a significant decrease, from 65% greater than 5 D before treatment to 82% under 2 D after treatment. Only two out of 14 patients (14.3%) were not satisfied. No intraocular or postoperative complications were reported in this study.

Conclusion: LASIK seems to be an interesting option in the treatment of postkeratoplasty residual astigmatism. This study has shown its efficacy and safety in this indication. Its originality lies in the one-step procedure, with the flap and photoablation done in a single step. However, it is still dependent on the operator and most particularly the equipment (laser, microkeratome, aberrometry).


Mots clés : LASIK , greffe de cornée , astigmatisme

Keywords: LASIK , corneal graft , keratoplasty , astigmatism


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 5

P. 511-518 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mesure de l’épaisseur des fibres nerveuses rétiniennes après LASIK par laser polarimètre à balayage avec compensation cornéenne variable
  • O. Abitbol, M.-H. Duong, T. Hoang-Xuan, D. Gatinel, Y. Lachkar
| Article suivant Article suivant
  • Anesthésie loco-régionale dans la chirurgie oculaire de l’enfant
  • A.M. Wane, E.H.A. Ba, P.A. Ndoye Roth, F. Brahim Moussavon, M. Dieng, M.E. De Medeiros Quenum, M.R. Ndiaye, P.A. Ndiaye, A. Wade

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.