Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nutrition parentérale à domicile : bilan de 14 ans d'activité d'un centre agréé - 01/01/01

F.  Gonzalez a ,  P.  Boulétreau a ,  S.  Bryssine a ,  F.  Saudin b ,  C.  Chambrier a * *Correspondance et tirés à part. Dr Cécile Chambrier, unité de nutrition artificielle, département d'anesthésie-réanimation, hôpital E. Herriot, place d'Arsonval, 69437 Lyon cedex 03, France.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs - Rapporter le bilan de 14 ans d'activité d'un centre agréé de nutrition parentérale à domicile (NPAD).

Patients et méthodes - Étude rétrospective de tous les patients pris en charge en NPAD de mai 1984 à décembre 1998.

Résultats - Deux cent quarante trois patients ont été inclus représentant 260 épisodes de NPAD. Les indications étaient : cancer (27 %), maladies de Crohn (15 %), complications périopératoires (11%), malabsorptions d'origine médicale (9 %), infarctus mésentérique (9 %), grêle radique (8 %), SIDA (8 %), pseudo-obstruction intestinale chronique (2 %) et diverses pathologies (11%). La durée de NPAD a été de   mois chez les patients cancéreux, de   mois chez les patients atteints de SIDA, de   mois en périopératoire et de   mois dans les autres groupes. Une chambre implantable a été posée dans 17 % des cas et un cathéter pour tous les autres cas,   cathéters par patient ont été utilisés (médiane : 1, extrêmes de 1 à 13 cathéters par patient). Des hospitalisations (incidence de 1,8 par an par patients) ont été nécessaires pour bilan nutritionnel et éducation (26 %), complications de la NPAD (26 %), évolution de la maladie initiale (20 %), traitements particuliers et causes diverses (28 %). Les complications de la NPAD ont été des septicémies (incidence de 0,83 par année), des fissurations ou ruptures de cathéter (incidence : 0,17 par année), des obstructions de cathéter (incidence : 0,16 par année), des thromboses cave (incidence de 0,08 par année), une cholestase et/ou cytolyse (aiguë et chronique) chez 26 % des patients n'ayant pas d'anomalies du bilan hépatique à l'inclusion. La NPAD a été responsable de 4 % des 105 décès survenus pendant la NPAD et 97 patients ont pu être sevré de la NPAD.

Mots clés  : cathéter ; complications ; évolution ; indications ; pronostic.

Abstract

Objective - A 14 year survey of home parenteral nutrition in the approved centre for adults in Lyon (France).

Methods - Data were collected retrospectively (1984 to 1998) from the medical records of all patients included in home parenteral nutrition (HPN).

Results - Two hundred and sixty home parenteral nutrition session were recorded from 243 patients. The indications were: cancer (27%), Crohn's diseases (15%), perioperative complications (11%), motility disorders (9%), ischemic bowel disease (9%), radiation enteritis (8%), AIDS (8%), chronic pseudo-obstruction (2%) and miscellaneous (11%). The length of home parenteral nutrition were   months in cancer patients,   months in AIDS patients,   months in perioperative patients and   months in the other patients. Most patients had tunnelled catheter (83%),   catheters per patient were used (median: 1, 1 to 13). Hospitalisations were needed for nutritional assessment and education (26%), parenteral nutrition complications (26%), progression of initial illness (20%) and other treatments (28%). The main parenteral nutrition complications were septicemia (incidence: 0.83 per year), catheter failure (incidence: 0.17 per year), catheter obstruction (incidence: 0.16 per year), venous thrombosis (incidence: 0.08 per year), a liver dysfunction (26% of patients) in patients without liver abnormalities at the HPN inclusion. Home parenteral nutrition have caused 4% of the 105 deaths occurring during HPN (septic shock), 97/260 patients were weaned off parenteral nutrition.

Mots clés  : catheter ; complications ; home parenteral nutrition ; indications ; survey.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 1

P. 16-22 - 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mécanismes d'interruption de la réaction inflammatoire et leur contrôle
  • L. Baud
| Article suivant Article suivant
  • La protéolyse ubiquitine-protéasome-dépendante : une machinerie complexe spécialisée dans la destruction sélective et hautement régulée des protéines
  • B. Souweine, L. Combaret, D. Taillandier, D. Attaix

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.