Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maigreur constitutionnelle : un phénotype musculaire spécifique - 06/09/17

Doi : 10.1016/j.nupar.2017.06.039 
J. Verney 1, , N. Germain 2, E. Meugnier 3, G. Grateau 1, P. Édouard 4, L. Féasson 4, C. Denis 4, M. Ravelojaona 4, H. Vidal 3, B. Estour 2, B. Galusca 2
1 Laboratoire AME2P, université Blaise6Pascal, Aubiere, France 
2 Service d’endocrinologie, laboratoire TAPE, CHU de Saint-Étienne, université Jean-Monnet, Saint-Étienne, France 
3 Carmen, Inserm UMR1060, Inra U1397, université Lyon 1, Oullins, France 
4 LIBM (EA7424), université Jean-Monnet, Saint-Étienne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction et but de l’étude

La maigreur constitutionnelle est un état physiologique de sous-poids (IMC<18kg/m2) dans lequel ne sont observés ni les troubles du comportement alimentaire, ni les altérations hormonales secondaires à la dénutrition classiquement relevées dans l’anorexie mentale. L’axe gonadotrope n’est pas affecté et les patientes ne présentent pas d’aménorrhée. Il a été observé chez ces patientes une résistance à la prise de poids lors d’une période de 4 semaines de surnutrition lipidique, suggérant ainsi que les maigreurs constitutionnelles utilisent des voies énergétiques spécifiques pour résister à la prise de poids [1]. Le métabolisme du tissu musculaire étant un déterminant majeur de la dépense énergétique, l’objectif de cette étude était de comparer le phénotype musculaire de patientes présentant une maigreur constitutionnelle avec celui de sujets témoins.

Matériel et méthodes

Dix patientes présentant une maigreur constitutionnelle avec un IMC<17,5kg/m2 et dix femmes témoins (IMC de 18,5 à 25kg/m2) appariées en âge ont été recrutées. Leur composition corporelle a été mesurée par DEXA. Des biopsies musculaires du vaste externe ont permis de prélever des échantillons musculaires. Des analyses immunohistochimiques ont été réalisées sur des coupes sériées pour analyser la typologie musculaire et la surface de section des fibres ainsi que la capillarisation et l’activité de la cytochrome-C oxydase pour chaque type de fibre musculaire. Cette étude a été acceptée par le comité de protection des personnes de Saint-Étienne.

Résultats

Les résultats sont présentés sous forme de moyenne±SEM. Ils étaient considérés comme significatifs pour des valeurs de p0,05. Les patientes constitutionnellement maigres avaient une masse maigre, une masse grasse et une densité minérale osseuse plus faibles que les témoins (p<0,05). La surface moyenne des fibres musculaires était également plus faible (p<0,01) quel que soit le type de fibre (I, IIA et IIX) et une corrélation significative a été observée entre la surface moyenne des fibres et la densité minérale osseuse (r=0,64, p<0,01). L’analyse de la typologie musculaire a mis en évidence une proportion significativement plus faible de fibres de type I chez les patientes constitutionnellement maigres (36,5 contre 48,4 %) ainsi qu’une diminution significative de plusieurs indices de capillarisation tels que le nombre de capillaires par fibre ou l’indice LC/PF et ce pour chaque type de fibre. Enfin, l’analyse des colorations de cytochrome-C oxydase a permis de mettre en évidence une baisse significative de l’activité de cette enzyme dans les fibres de type I.

Conclusion

Il semble donc qu’outre une masse musculaire inférieure aux sujets témoins, les patientes constitutionnellement maigres possèdent un phénotype musculaire spécifique avec une proportion plus faible de fibres oxydatives de type I et un profil moins oxydatif. Il serait intéressant d’approfondir ces résultats en étudiant d’éventuelles différences sur le plan fonctionnel entre les personnes constitutionnellement maigres et les témoins en termes d’aptitudes cardiovasculaires ou neuromusculaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 3

P. 232-233 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une dysbiose du microbiote intestinal comme facteur explicatif des troubles fonctionnels digestifs observés chez les patients dénutris sévères atteints d’anorexie mentale sous assistance nutritionnelle par voie entérale
  • M. Hanachi, C. Manichanh, E. Latour, F. Levenez, N. Cournède, J. Doré, J.-C. Melchior
| Article suivant Article suivant
  • Effets d’une complémentation de 3 semaines par la citrulline sur le turn over protéique chez des patients âgés dénutris
  • C. Aussel, J. Melchior, C. Faure, M. Paul, F. Canouï-Poitrine, Y. Boirie, C. Forasassi, E. Guery, P. Le Corvoisier, N. Neveux, A. Astier, A. Raynaud-Simon, S. Walrand, L. Cynober, O. Bouillanne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.