Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

De l’humiliation de l’échec en psychothérapie à l’humilité de la supervision et ses spécificités en TCC - 06/09/17

Doi : 10.1016/j.jtcc.2017.04.001 
Charles-Édouard Rengade
 Département de psychiatrie de l’adulte, centre neuchâtelois de psychiatrie, site de Préfargier, 2074 Marin-Epagnier, France 

Auteur correspondant.
Stacey Callahan
 UFR de psychologie, université de Toulouse II–Jean-Jaurès, 5, allées Antonio-Machado, 31058 Toulouse cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

The authors defend the case of supervision, which has only been recently introduced in France although it is not part of initial or continuing education for psychologists, psychiatrists, or psychotherapists. The success of psychotherapy in general depends on the ability of the therapist; supervision is a key element in helping psychotherapists develop essential competences. Despite a high level of competency, all psychotherapists encounter difficulties, which they may qualify as failures in the psychotherapeutic process with patients. Understanding failures and attempting to overcome them can often advance a therapist's skills. Supervision provides a place for therapists to consider their practice and abilities, within the context of a safe and positive relationship with a competent supervisor. While there is no simple definition of supervision, considering the valued competencies of psychotherapists provides a sound basis for establishing a supervisory experience. Many argue that supervision in CBT has its own specificity; the authors suggest that the main aspect of this is the provision of a model, a vital element to the learning process, inherent to the approach in CBT. Training of supervisors thus follows a similar pattern to initial training in psychotherapy: fundamental skills developed through role-playing and careful observation of interactions. The French and Swiss CBT Associations (AFTCC and ASPCo) provide training for supervision. The Swiss have established a clearly defined process of supervision that plays a part in both initial and continuing education; the French are currently working on this. Measures exist in French to help evaluate therapists and their attitudes; essential to providing good supervision. The authors conclude in underlining the fact that supervision provides not only good practice guidelines and assistance in further developing competency, but also provides a good model for therapists in their approach to self-care and stress reduction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Supervision, Thérapie cognitive et comportementale, Échec

Keywords : Supervision, Cognitive-behavioral therapy, Failure


Plan


© 2017  Association Française de Therapie Comportementale et Cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 2

P. 45-49 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt d’un modeling adapté pour les adolescents souffrant de troubles psychiatriques sévères en vue d’intégrer un groupe d’entraînement aux habiletés sociales : une illustration clinique
  • Frédéric Lambelet, Sébastien Urben, Stéphane Gener, Gregory Mantzouranis, Laure Jaugey, Afrodite Kapsaridi, Caroline Lepage, Laurent Holzer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.