Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt d’un modeling adapté pour les adolescents souffrant de troubles psychiatriques sévères en vue d’intégrer un groupe d’entraînement aux habiletés sociales : une illustration clinique - 06/09/17

Doi : 10.1016/j.jtcc.2016.11.001 
Frédéric Lambelet a, , Sébastien Urben b, Stéphane Gener a, Gregory Mantzouranis b, Laure Jaugey a, Afrodite Kapsaridi b, Caroline Lepage a, Laurent Holzer a
a Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (SUPEA), centre thérapeutique de jour pour adolescents, centre hospitalier universitaire Vaudois (CHUV), avenue de Beaumont 48, 1012 Lausanne, Suisse 
b Unité de recherche, SUPEA, CHUV, avenue d’Echallens 9, 1004 Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’adolescence est une période durant laquelle les compétences sociales se développent et se perfectionnent. Toutefois, un manque de compétences sociales est objectivé chez certains jeunes souffrant de troubles psychiatriques sévères. Pour tenter de compenser ce déficit, un entraînement aux habiletés sociales (EHS) a été développé au centre thérapeutique de jour pour adolescents (CTJA) à partir des thérapies cognitives et comportementales. Ce groupe thérapeutique ouvert inclut plusieurs modules ciblant des compétences sociales différentes (allant de l’établissement d’un premier contact à savoir se séparer). Cependant, certains patients ne semblent pas aptes à fonctionner dans les modules proposés en raison de leurs comportements d’évitement face au groupe. À l’aide d’une vignette clinique, nous illustrons comment un travail thérapeutique utilisant des techniques de modelage associé à un style relationnel soutenant a pu aider une patiente à améliorer son estime d’elle-même, à relativiser l’importance donnée au regard des autres, à s’affirmer et à se montrer plus apte à faire face aux enjeux des relations interpersonnelles. Ainsi, cet article met en lumière la façon d’articuler les techniques de modelage et l’EHS, ainsi que l’importance de valoriser l’implication proactive du personnel soignant en hôpital de jour.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Adolescence is a critical period for the development and perfecting of social skills, in particular through assertiveness (Alberti and Emmons, 1974). The process of socialization is necessary for the social adaptation of individuals (Favrod et al., 2000). However, a lack of social skills is documented in certain young people suffering from anxiety, mood or psychotic disorders (Rubin and Burgess, 2001). Group social skills training (SST) aims to alleviate atypical and negative social functioning (George and Vera, 1999) with positive effects on self-esteem (Seo et al., 2007). The concept of assertiveness (Hargie, 2011), which implies better self-assertion and an ability to stand up for oneself whilst respecting others, is equally particularly important in treating the mechanisms of social withdrawal and isolation with a view to social and professional integration. At the day care centre for adolescents (CTJA), which welcomes young people between the ages of 13 and 18 suffering from severe psychiatric disorders, a weekly one-and-a-half-hour group social skills workshop is offered. This workshop is an integral part of the treatment plan's therapeutic activities linked to an individualized and adapted special education teaching program. More specifically, social skills training (SST) is offered in an open group in the spirit of cooperation and rehabilitation (Bion, 1995) and consists of five modules targeting different social skills (from establishing first contact to knowing when to leave). Based on functional analysis using the French SECCA model (stimulus, emotion, cognition, behaviour, anticipation), these modules include strategies from cognitive-behavioral therapy adapted to adolescents (George and Vera, 1999), self-assertion tools (Cungi, 2005), elements of cognitive restructuring (Hope et al., 2010), as well as emotional input from the third wave of cognitive-behavioral therapies (Cottraux, 2007). However, some patients do not appear able to function in the proposed modules due to timidity, inhibition or because their disorder is too great a hindrance. In these cases, the use of different strategies is necessary to enable the young people to participate in the group. Firstly, to counteract avoidance behaviour in SST, Lieberman et al. (2005) encourage patients to understand the reasons for opposition and temporary blockage in order to treat them. Specific attention is then given to the modeling technique which corresponds to the processes resulting in imitation and whose application includes exposition to models behaving in an appropriate and socially acceptable manner (Lieberman et al., 2005). Social learning, the setting up of positive expectations, directives during the exercise, as well as the transfer of skills learnt in the everyday situations of patients favor positive reinforcement by therapists and peers. Modeling by the therapist consists of regularly communicating how the carer perceives what they imagine the emotional state of the patient to be. This technique provides an analysis of another person's position by trying to understand their cognitions and emotions in order to be more assertive (Bricout and Chaperon, 2015). A clinical vignette helps to show the way in which therapeutic work using modeling associated to a supportive relationship style and Socratic questioning (Padesky, 1993) can help a patient in terms of self-esteem, the ability to relativize the view of others and, consequently, cope with the challenges of interpersonal relationships. This article highlights the way of articulating modeling techniques and SST, as well as specific support favoring integration into therapeutic workshops. Thus, proactive investment by the care staff aimed at better accompanying patients with avoidance behaviour is to be encouraged.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Entraînement aux habiletés sociales, Adolescence, Troubles psychiatriques, Comportement d’évitement, Modelage

Keywords : Social skills training, Adolescence, Psychiatric disorders, Avoidance behavior, Modeling


Plan


© 2016  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 2

P. 50-59 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • De l’humiliation de l’échec en psychothérapie à l’humilité de la supervision et ses spécificités en TCC
  • Charles-Édouard Rengade, Stacey Callahan
| Article suivant Article suivant
  • Thérapie cognitive et comportementale et thérapie positive par le jeu : une étude pilote comparative
  • Guillaume Broc, Corinne Carré, Stéphanie Valantin, Evelyne Mollard, Violaine Blanc, Rébecca Shankland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.