Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La prédictibilité du SMILE sur quatre ans chez les myopes forts - 07/09/17

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.01.014 
J. Burazovitch a, , D. Naguzeswski b, T. Beuste c, M. Guillard b
a Service d’ophtalmologie, centre médical d’Argentan, 47, rue Aristide-Briand, 61200 Argentan, France 
b Cabinet privé, rue Quadrant, 14123 Fleury-sur-Orne, France 
c Service ophtalmologie, CHU de Caen, 32, rue Desmoueux, 14000 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Déterminer si les critères visuels de la technique de chirurgie réfractive par small incision lenticule extraction (SMILE) sont stables, sécurisés, efficaces et prédictibles sur une longue période chez les myopes forts.

Modèle de l’étude

Étude rétrospective monocentrique ; les données ont été collectées entre mars 2012 et juillet 2016.

Participants

Deux cent quarante-huit patients ont participé à l’étude, soit 496 yeux : les 140 yeux de 70 patients (52 femmes/18 hommes) ont été classés dans le groupe des myopes forts (réfraction mesurée en équivalent sphérique [RMES]>−6 D) et les 356 yeux de 178 patients (98 femmes/80 hommes) dans le groupe témoin (RMES<−6D). Ils ont été suivis en postopératoire immédiat (j+1) à trois mois, à un an et à quatre ans. La réfraction, l’acuité visuelle non corrigée (AVNC) et la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) ont été mesurées. Le groupe myope fort (GMF) contenait davantage de femmes et l’astigmatisme y était plus important que dans le groupe témoin (GT).

Les critères de jugement primaire et secondaire

Ils sont basés sur la MAVC, la stabilité réfractive, l’index de sécurité (IS : MAVC à j+1/MAVC préopératoire) et la prédictibilité (le pourcentage d’yeux à±0,5 D de l’ES cible).

Résultats

L’AVNC est meilleure dans les deux groupes la 4ème année qu’au lendemain de l’intervention (groupe myope fort : p<0,001 ; groupe témoin : p<0,001). Bien que différente à un an (p<0,01), la stabilité réfractive entre les deux groupes tend à se rapprocher à quatre ans (p=0,138). L’index de sécurité est identique dans les deux groupes lors des différents temps de suivi (p=0,734 à j+1 ; p=0,07 à M+1 ; p=0,160 à M3 et A1 et p=0,274 à A4). Dans le groupe myope fort, la stabilité de l’IS est obtenue dès trois mois (1,00±0,1) ; elle l’est cependant à un mois (0,91±0,11) pour le groupe témoin. On remarque que 87 % des yeux opérés sont à 0,5 D de l’ES cible à quatre ans dans le GMF.

Conclusion

Le SMILE est bien une technique de chirurgie réfractive stable, sécurisée, efficace et prédictible sur 4 ans pour les fortes myopies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To determine whether the visual outcomes of the refractive surgery technique, small incision lenticule extraction (SMILE), are stable, effective, and predictable for high myopia over a four-year period.

Research design

This is a retrospective study. The data were collected between March 2012 and July 2016.

Participants

Two hundred and forty-eight patients participated in the study; that is, 496 eyes: 140 eyes of 70 patients (52 women/18 men) were classified in the highly myopic group (refraction measured in spherical equivalent [RMSE]>6D), and 356 eyes of 178 patients (98 women/80 men) in the control group (RMSE−6D). Follow-up tests were conducted immediately post-operatively (D+1), after three months, after one year, and after four years. Refraction, uncorrected visual acuity (UCVA), and best visual corrected acuity (BCVA) were measured. The highly myopic group (HMG) contained more women, and astigmatism was higher for this group than for the control group (CG).

Primary and secondary study criteria

These are BCVA, refractive stability, the index of safety (SI: BCVA preoperatively D+1/BCVA postoperatively), and predictability (the percentage of eyes within±0.5 D of the target).

Results

In both groups, UCVA was better after the fourth year than it was immediately after the procedure (HMG: P=0.001; CG: P=0.001). Although it differed at one year (P=0.01), the groups’ refractive stability tended to converge over four years (P=0.138). Both groups’ SI was identical in the four follow-up tests (P=0.734 at D+1; P=0.07 at M+1; P=0.160 at M3 and Y1; and P=0.274 at Y4). For the HMG, SI stability was attained after three months (1.00±0.1); whereas it was attained after one month (0.91±0.11) for the CG. Four years after the surgery, we observed that 87 % of the operated eyes in the HMG were within 0.5 D of the target.

Conclusion

SMILE is a good refractive surgery technique for treating high myopia. It yields stable, safe, effective, and predictable results over four years.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie réfractive, Myopie, Astigmatisme, Relex SMILE, Laser femtoseconde

Keywords : SMILE, Small incision lenticule extraction, Myopia, High myopia, Predictability


Plan


 Version française de l’article qui a été publié précédemment en anglais dans ce journal sous la référence : J Burazovitch, D. Naguzeswski, T. Beuste, M. Guillard. Predictability of SMILE over four years in high myopes. J Fr Ophtalmol 2017;40(6):http://dx.doi.org/10,1016/j.jfo.2017,05.001
 French version of the article that has been previously published in English language in this journal under the reference: J Burazovitch, D. Naguzeswski, T. Beuste, M. Guillard. Predictability of SMILE over four years in high myopes. J Fr Ophtalmol 2017;40(6):j.jfo.2017.05.001


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 7

P. 561-570 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en place d’un réseau de prise en charge facilitant l’accès aux soins ophtalmologiques des patients vivant en situation de précarité, étude de faisabilité
  • S. Terrier de la Chaise, A. Criton, J.-P. Berrod, J.-M. Boivin
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des résultats anatomiques et fonctionnels à 12 mois d’une série de kératoplasties lamellaires profondes assistées au laser femtoseconde Z6 versus trépanation manuelle pour kératocônes sévères
  • A. Blériot, E. Martin, P. Lebranchu, K. Zimmerman, L. Libeau, M. Weber, B. Vabres, I. Orignac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.