Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Exposition toxique professionnelle chez la femme enceinte - 08/03/08

Doi : JGYN-12-2001-30-8-0368-2315-101019-ART8 

F. Testud,

R. Lambert-Chhum,

B. Bellemin,

J. Descotes

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Contexte. De nombreuses femmes en âge de procréer travaillent en contact avec des substances chimiques et s'interrogent quant aux risques pour leur grossesse.

Objectifs. Présenter les résultats du suivi prospectif de 100 grossesses exposées et les discuter à la lumière d'une brève revue de la littérature.

Méthodes. Depuis janvier 1996, le centre antipoison de Lyon réalise un suivi prospectif de toutes les demandes concernant des femmes enceintes exposées à des substances chimiques sur leur lieu de travail. Chaque patiente fait l'objet d'une évaluation approfondie de la dangerosité des produits manipulés ainsi que du niveau d'exposition réel au poste de travail, d'un avis toxicologique individualisé et d'un suivi de l'issue de la grossesse.

Résultats. 100 grossesses suivies de manière prospective entre janvier 1996 et décembre 2000 ont une évolution connue. Selon la nature chimique des produits manipulés, deux groupes ont été constitués : exposition aux solvants organiques (n = 73), exposition à d'autres produits (n = 27). Lorsque l'exposition a été considérée potentiellement dangereuse pour la grossesse, des conseils d'éviction (19 cas), de suppression de certaines tâches (9 cas) ou de renforcement des équipements de protection individuelle (29 cas) ont été donnés. En revanche, dans 43 % des cas, l'exposition professionnelle n'a pas été jugée de nature à modifier le pronostic spontané de la grossesse. Le suivi de l'issue de la grossesse de ces 100 femmes ne met pas en évidence d'augmentation des issues défavorables : 4 fausses couches spontanées et 96 naissances vivantes sont relevées ; 2 enfants présentent une malformation majeure, 1 une malformation mineure.

Conclusion. Dans cette série de 100 femmes enceintes exposées à des substances chimiques sur leur lieu de travail, l'exposition professionnelle n'apparaît pas avoir modifié le pronostic de la grossesse.

Abstract

Chemical exposure at the workplace and pregnancy. Part II: Results of the prospective follow-up of 100 cases.

Context . Many women of chilbearing age are occupationally exposed to chemicals and concerned with the ensuing risk when pregnant.

Objectives. To present the results of a prospective follow-up study of 100 pregnant women and to discuss them after a brief overview of the published data on this topic.

Methods. Since January 1996 the Lyon Poison Center has been conducting a prospective follow-up of all request concerning pregnant women occupationnaly exposed to chemicals. A thorough evaluation of the hazards of the handled products and of the actual exposure at the workplace is done for each patient. A toxicological advice is given and the outcome of the pregnancy is followed-up.

Results . One hundred pregnant women were included between January 1996 and December 2000. Based on the nature of the handled products, two groups have been identified: the first included 73 women exposed to organic solvents and the second 27 women exposed to miscellaneous. When the exposure was considered potentially hazardous for the pregnancy, either withdrawal from the workstation (19 cases), avoidance of certain activities (9 cases) or improvement of individual protective measures (29 cases) was recommended. In 43 % of the cases, the occupational exposure was not considered hazardous to the outcome of the pregnancy. No increase of adverse outcome was identified: 4 miscarriages and 96 living births were observed, with 2 major malformations and 1 minor malformation.

Conclusion. Occupational exposure to chemicals was not found to affect adversely the outcome of these 100 pregnancies.


Mots clés : Exposition toxique professionnelle , Grossesse , Suivi prospectif


Mots clés : Occupational chemical exposure , Pregnancy , Prospective follow-up study


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 8

P. 780-785 - décembre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exposition toxique professionnelle chez la femme enceinte
  • F. Testud, R. Lambert-Chhum, B. Bellemin, J. Descotes
| Article suivant Article suivant
  • Endométriose nasale : à propos d'un cas
  • O. Laghzaoui, M. Laghzaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.