Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Consensus. Hypersomnolence : évaluation et limites nosographiques - 19/09/17

Doi : 10.1016/j.msom.2017.07.004 
Y. Dauvilliers a, b, , c , R. Lopez a, b, c, M. Lecendreux a, d
a Centre de référence nationale narcolepsie et hypersomnie idiopathique, France 
b Unité des troubles du sommeil et de l’éveil, service de neurologie, hôpital Gui-De-Chauliac, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
c Inserm U1061, UM1, 34295 Montpellier, France 
d Centre du sommeil pédiatrique, CHU Robert-Debré, AP–HP, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La somnolence est une des plaintes les plus fréquentes rapportées en consultation spécialisée de sommeil chez l’adulte et l’enfant. Elle est responsable d’une altération parfois sévère de la qualité de vie, de baisse des performances académiques ou professionnelles, d’accidents domestiques et de travail. L’hypersomnolence est en particulier la première cause de mortalité sur les autoroutes, responsable d’un tiers des accidents mortels. Sa présence est par ailleurs associée à un risque augmenté de morbi-mortalité en lien avec des pathologies cardiovasculaires ou neurodégénératives. De ce fait, elle représente un véritable enjeu de santé publique. Les révisions récentes des classifications internationales ont permis de clarifier les terminologies multiples, ainsi le concept d’hypersomnie est désormais remplacé par celui d’hypersomnolence ou somnolence excessive. Elle se définit cliniquement par une quantité excessive de sommeil sur 24h et/ou par une altération de la qualité de la veille définie par une incapacité à maintenir un niveau de vigilance satisfaisant la journée ou le matin au réveil (définissant l’inertie du réveil). L’évaluation de la somnolence requiert une approche clinique rigoureuse, complétée par des outils de mesures subjectifs et objectifs. L’échelle de somnolence d’Epworth, le test itératif de latence d’endormissement et le test de maintien de l’éveil sont les plus étudiés et utilisés en pratique clinique courante. Cependant, il n’existe pas à ce jour de mesure optimale de la somnolence excessive, en particulier de marqueur biologique quantifiable. Il est donc important d’optimiser nos outils d’évaluation, d’améliorer nos connaissances physiopathologiques sur la somnolence, en précisant les facteurs de risque génétiques et environnementaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypersomnolence, Hypersomnie, Somnolence excessive, Épidémiologie, Diagnostic


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Revue Neurologique avec le DOI ci-dessus.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 3

P. 132-137 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Consensus. Narcolepsie de types 1 et 2. Quel bilan pour le diagnostic et le suivi ?
  • C. Monaca, P. Franco, P. Philip, Y. Dauvilliers
| Article suivant Article suivant
  • Consensus. Prise en charge thérapeutique des patients hypersomniaques : quelle stratégie ?
  • R. Lopez, I. Arnulf, X. Drouot, M. Lecendreux, Y. Dauvilliers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.