Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des fausses couches spontanées du premier trimestre - 09/03/08

Doi : JGYN-02-2003-32-1-0368-2315-101019-ART1 

G. Beucher [1],

T. Beillat [1],

M. Dreyfus [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction. Les fausses couches spontanées du premier trimestre compliquent 15 à 20 % des grossesses et représentent la première cause d'urgence en gynécologie.

Objectifs. Mise à jour des connaissances sur la prise en charge thérapeutique des fausses couches du premier trimestre.

Matériel et méthodes. Revue de la littérature, reprenant les articles en langues française et anglaise à partir de Medline.

Résultats. Le traitement de référence reste actuellement l'évacuation chirurgicale du produit de conception. Celle-ci est dictée par la crainte de l'hémorragie et de l'infection mais aussi par l'exigence des femmes d'une prise en charge active et rapide de leur fausse couche. Depuis quelques années, des alternatives ont été proposées telles que l'expectative ou le traitement médical par le misoprostol afin d'améliorer la satisfaction des patientes et de diminuer les complications et les coûts engendrés par les techniques chirurgicales. L'expectative permet d'éviter la réalisation d'un curetage dans la plupart des fausses couches incomplètes sans majorer les risques de complications et la durée des saignements. Le misoprostol par voie vaginale permet l'expulsion complète de 70 à 90 % des grossesses arrêtées au premier trimestre sans augmenter les risques d'hémorragies et d'infections.

Conclusion. Il est possible aujourd'hui de proposer à des patientes motivées et informées une alternative au traitement chirurgical, même si des études randomisées de plus grande envergure sont nécessaires afin d'évaluer les bénéfices et les risques de chaque méthode à court et à plus long terme.

Abstract

Management of the first trimester miscarriages.

Introduction. First trimester miscarriages complicating 15 to 20% of pregnancies, are the leading cause of gynecology emergencies.

Objectives and methods. This review exhaustively summarized the French and English reports found on Medline data base about the management of first trimester miscarriage.

Results. The treatment of reference remains surgical evacuation. It is generally used to avoid haemorrhage and intrauterine infection but is also required for women who wish an immediate termination of pregnancy. Recently, alternatives have been proposed, such as expectant management or medical treatment by misoprostol, to improve patient satisfaction and to reduce complications and costs generated by surgery. Expectant management allows to avoid curettage in most of incomplete miscarriages without any increase of the rate of complications or bleeding duration. Vaginal misoprostol allows complete expulsion in 70 to 90% of missed pregnancies without any increase of the rate of complications.

Conclusion. Today, we can propose to motivated and informed patients an alternative to surgical treatment but large randomized studies still are needed to assess benefits and risks for each method.


Mots clés : Fausse couche spontanée précoce , Grossesse arrêtée , Échec précoce de la grossesse , Misoprostol , Curetage

Keywords: Spontaneous miscarriage , Missed pregnancy , Anembryonic pregnancy , Early pregnancy failure , Misoprostol , Curettage


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 1

P. 5-21 - février 2003 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Imagerie du prolapsus génito-urinaire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.