Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pemphigoïde gestationis : une étude de 15 cas - 09/03/08

Doi : JGYN-02-2003-32-1-0368-2315-101019-ART3 

S. Boudaya,

H. Turki,

T.J. Meziou,

S. Marrekchi,

S. Bouassida,

A. Zahaf

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction. La pemphigoïde gestationis est une dermatose bulleuse sous épidermique rare, survenant généralement chez la multipare au cours du 2 e ou 3 e trimestre de la grossesse ou éventuellement dans le post-partum.

Objectif. Le but de ce travail est de déterminer le profil épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif de cette affection à travers une série hospitalière.

Matériel et méthode. Notre étude était rétrospective, elle avait porté sur 15 patientes ayant une pemphigoïde gestationis, confirmée par l'immunoflorescence directe et suivies au service de dermatologie de Sfax de 1983 à 1999.

Résultats. L'âge de début de la maladie était compris entre 19 et 39 ans avec une moyenne de 30 ans. La première poussée de pemphigoïde gestationis avait intéressé surtout les multipares (73 % des cas) et avait débuté au cours du 3 e trimestre chez 11 patientes. Toutes les malades avaient débuté leur maladie par un prurit intense suivi d'une éruption érythémateuse, maculo-papuleuse. A la phase d'état, toutes les patientes avaient des papules érythémateuses confluentes et polycycliques surmontées par des vésicules, à disposition herpétique prédominant dans la région ombilicale. L'immunofluorescence directe avait confirmé le diagnostic dans tous les cas en objectivant un dépôt linéaire de la fraction C3 du complément le long de la jonction dermoépidermique. La corticothérapie générale (0,5 à 1 mg/kg/j) était utilisée dans 54 % des cas. La dapsone était efficace chez 26 % des patientes. Trois malades (20 % des cas) étaient améliorées par les antihistaminiques associés aux dermocorticoïdes. L'évolution était marquée par la récidive des lésions en post-partum immédiat chez 53,3 % des patientes. Deux malades avaient eu des récidives au cours des grossesses ultérieures.

Conclusion. La pemphigoïde gestationis reste une dermatose rare au cours de la grossesse. Notre série est conforme à la littérature avec une prédominance de survenue au 3 e trimestre, un grand pourcentage de multiparité, l'absence d'atteinte des nouveau-nés. Cependant, on note l'atteinte relativement élevée du visage, l'efficacité de la disulone lorsqu'elle est prescrite.

Abstract

Pemphigoid gestationis: a study of 15 cases.

Introduction. Pemphigoid gestationis is a rare subepidermal bullous dermatosis generally occurring during the 2 nd or 3 rd quarter of gestation or in the postpartum period in women who already have been pregnant.

Objective. The aim of this work is to draw a profile of the epidemiology, clinical aspects, treatment and evolution of the disease by studying hospital series.

Methods. In this retrospective study, 15 cases of pemphigoid gestationis confirmed by direct immunofluorescence, followed in the department of dermatology between 1983 and 1999, were included.

Results. The age of onset was 19 to 39 years (mean age: 30 years). In 73% of cases, pemphigoid gestationis occurred in women who had already been pregnant, and appeared during the last 3 months of gestation in 11 patients. In all cases, purities was the first symptom, followed by a erythematous maculopapular eruption. In the steady state of the disease, all patients had annular confluent erythematous papules with herpes, like vesicles predominant in the umbilicus. The diagnosis of pemphigoid gestationis was confirmed by direct immunofluorescence in all cases demonstrated linear staining of C3 at the basement membrane zone. Systemic corticosteroids (0.5–1mg/kg/day) were used in 54% of reported cases. Dapsone was efficient in 26% of patients. 20% of patients were treated with oral antihistamine and topical glucocorticoid. Recurrence occurred in postpartum in 53,3% of patients. Two patients had recurrence during the following pregnancies.

Conclusion. PG remains a rare dermatitis of pregnancy. Our series is comparable to the literature: the late occurrence of PG during the course of pregnancy, the high frequency of multigravida women, the lack involvement in the newborn, however with some particularities: the frequent involvement of the face and the efficiency of dapsone.


Mots clés : Pemphigoïde gestationis , Peau et grossesse

Keywords: Pemphigoid gestationis , Skin and pregnancy


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 1

P. 30-34 - février 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Imagerie du prolapsus génito-urinaire
| Article suivant Article suivant
  • Pronostic maternel et foetal de l'association hypertension et grossesse en Afrique sub-saharienne (Sénégal)
  • M. Thiam, M. Goumbala, S.B. Gning, P.-D. Fall, C. Cellier, J.-L. Perret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.