Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rupture spontanée des vaisseaux utéro-ovariens dans le post-partum : à propos d'un cas et revue de la littérature - 09/03/08

Doi : JGYN-02-2003-32-1-0368-2315-101019-ART8 

V. Ziereisen [1],

B. Bellens [2],

C. Gérard [1],

L. Baeyens [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La rupture spontanée des veines du réseau utéro-ovarien pendant la grossesse et la période péri-partale est rapportée, dans les quelques dizaines de cas répertoriés dans la littérature, comme une curiosité médicale, et elle est rarement mentionnée dans les livres de références d'obstétrique. Il s'agit néanmoins d'une cause dramatique de pertes foetale et/ou maternelle. Nous disposons des statistiques suivantes : 60 % des cas sont directement liés au travail et 50 % des cas concernent des patientes primipares ; lorsque la rupture des veines utéro-ovariennes est associée au travail, le taux de mortalité est de 40 %. En dehors du travail, il est estimé à 10 %. Le taux de mortalité périnatale, quant à lui,se maintient aux alentours de 30 % ; dans 75 % des cas, le ligament large est le site du point de rupture. Dans de nombreux cas, le point de rupture ne peut être localisé, que ce soit lors de la laparotomie ou lors de l'autopsie.

Les auteurs rapportent un cas de rupture d'une veine ovarienne au 3 e jour du post-partum.

Abstract

Spontaneous rupture of utero-ovarian vessels in postpartal period: a case report and review of the literature.

Spontaneous rupture of utero-ovarian veins occurring during pregnancy or the peripartal period is generally considered to be a medical curiosity (approximately 100 reported cases) rarely mentioned in obstetric textbooks.

It is nevertheless a dramatic cause of maternal and /or fetal mortality.

The available statistics are the following: 60% of the cases are directly related to labor and 50% occur in primiparas; when the rupture is associated with labor, mortality is 40%. Occurring outside of labor, mortality rate is approximatively 10%. The perinatal mortality remains high at 30%; in 75% of the cases, the broad ligament is the site of rupture (in many cases, the site of rupture is not found, at laparotomy or autopsy).

We report the case of a patient who developed ovarian vein rupture on the 3rd postpartum day.


Mots clés : Rupture des vaisseaux utéro-ovariens , Choc d'origine obstétricale

Keywords: Utero-ovarian vessels rupture , Obstetrical shock


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 1

P. 51-54 - février 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cancer vulvaire et grossesse : à propos de deux cas et revue de la littérature
  • D. Couvreux-Dif, C. Lhommé, D. Querleu, D. Castaigne, Y. Verhaeghe
| Article suivant Article suivant
  • Stérilet appendiculaire : une exceptionnelle complication

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.