Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La place du médicament dans la bande dessinée Tintin - 27/09/17

Doi : 10.1016/j.phclin.2017.01.117 
B. Édouard a, , A. Payen b, L.-A. Édouard-Rambaut c, L.-G. Édouard-Rambaut c, G. Camus a, A. Deldicque a, L. Lefeuvre a, R. Gaveau a, M. Paillet a, d, C. Payen a
a Service de pharmacie, HIA Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, BP 406, 92141 Clamart cedex, France 
b Air France-KLM, 45, avenue de Paris, 95747 Roissy CDG cedex, France 
c Faculté des sciences, université Paris-Sud, université Paris-Saclay, 91405 Orsay cedex, France 
d Département de formation continue, faculté de pharmacie, université Paris-Descartes, Sorbonne Paris-Cité, 75270 Paris cedex 06, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La bande dessinée Tintin a déjà été étudiée sur les problèmes de santé, mais pas spécifiquement de façon approfondie sur les aspects médicamenteux.

Objectif

Caractériser les interactions, réelles ou manquées, entre les personnages de Tintin et le médicament.

Méthode

Collationner toutes les interactions entre les personnages de Tintin et le médicament dans tous les albums parus. Analyse descriptive des interactions : par années de parution des albums, par personnage interagissant, par type de situation, par type de professionnel interagissant, par classe médicamenteuse, par adéquation.

Résultats

Quarante-huit interactions explicites ont été relevées. Elles concernent 18 des 24 albums. Les interactions explicites les plus fréquentes concernent le personnage du Capitaine Haddock et les albums de la période classique. Les circonstances d’apparition les plus fréquentes sont l’administration par un non-professionnel et les intoxications. Les médicaments industriels identifiés sont la quinine, l’aspirine, le chloroforme anesthésique, l’oxygène et le Gastralgyl®, ainsi que des préparations (alcool camphré, alcool iodé).

Discussion-conclusion

Les Aventures de Tintin présentent une image riche du médicament, mais datée et déconnectée de la réalité. Marqué par l’époque coloniale même pour les albums les plus récents, le médicament semble d’action immédiate, quasi-magique, et relève davantage d’une invention géniale que d’une recherche systématisée. Sa représentation quasi-parodique oscille entre un produit banal et un objet de recherche, entre un emploi détourné comme toxique et un usage d’antidote, n’ayant au fond qu’un rôle limité dans le traitement des véritables maladies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Les Aventures de Tintin is a cartoon which has been studied about medical problems but not specifically on medications.

Aim

To characterize the interactions between Tintin characters and medications.

Methods

All interactions between Tintin characters and medications were recorded. A descriptive analysis was conducted.

Results

Forty-eight interactions were recorded in 18 albums. Explicit interactions are often related to Captain Haddock character, classical period albums, administration by non-professionals and intoxications. Industrially manufactured medications include quinine, aspirin, chloroform, oxygen, and Gastralgyl®. Pharmaceutical formulations include camphorated alcohol.

Discussion-conclusion

In Les Aventures de Tintin, the picture of medication is rich but obsolete and disconnected from reality. Its representation is almost a parody and oscillates between a consumer product and an experimental one, between a use as a toxic and a use as an antidote, having only a limited role for the treatment of actual diseases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bande dessinée, Hergé, Médicament, Tintin

Keywords : Cartoon, Hergé, Medication, Tintin


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 52 - N° 2

P. 168-176 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison transversale des ruptures de médicaments en France et au Canada
  • A. Rousseau, A. Meunier, L. Derain, F. Locher, J.-F. Bussières
| Article suivant Article suivant
  • Conciliation des traitements médicamenteux à l’admission : expérimentation en établissement de santé mentale et éligibilité des patients pouvant en bénéficier en priorité
  • M. Noblot-Rossignol, J.-L. Vailleau, M. Hamad, F. Denis, F. Beye

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.