Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prevention and treatment of cancer-associated thrombosis in France: A national survey among vascular disease and supportive care specialists - 28/09/17

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.07.002 
I. Mahé a, , F. Scotté b, J.-B. Rey c, I. Elalamy d, A. Lamblin e, D. Mayeur f, G. Pernod g
on behalf of

AFSOS (French-speaking Association for Supportive Care in Oncology), SFMV (French Society for Vascular Medicine)

a EA 7334, Internal Medicine, Louis-Mourier Hospital, Paris 7 University, AP–HP, 92700 Colombes, France 
b Medical Oncology and Supportive Care Unit, Hôpital Européen Georges-Pompidou, 75908 Paris cedex 15, France 
c Pharmacie, Institut de Cancérologie Jean-Godinot, 51100 Reims, France 
d Inserm U938, Biological Hematology, Tenon University Hospital, 75970 Paris cedex 20, France 
e LEO Pharma, 78960 Voisins-le-Bretonneux, France 
f Medical Oncology and Supportive Care Unit, Hôpital Mignot, 177, rue Versailles, 78150 Le Chesnay, France 
g Vascular Medicine, CHU de Grenoble site Nord, 38700 La Tronche, France 

Corresponding author. EA 7334, service de médecine interne, hôpital Louis-Mourier, université Paris 7, université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, AP–HP, 178, rue des Renouillers, 92700 Colombes, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Background/Aim

Long-term use of low-molecular-weight heparins (LMWH) for the treatment of cancer-associated thrombosis (CAT) has been well-established. Conversely, the use of thromboprophylaxis in patients with cancer remains controversial in the absence of homogeneous guidelines. Our aim was to assess the awareness of treatment guidelines and the management of patients with CAT in daily clinical practice.

Methods

A national survey based on an open questionnaire developed by a panel of health professionals including specialists in vascular medicine, oncology, supportive care and pharmacy, was proposed on line to 2104 specialists experts in the management of CAT with the objective to collect at least 400 answers. Clinical practice assessment included the treatment of lung adenocarcinoma-associated thrombosis, the use of thromboprophylaxis and factors influencing the management of patients with CAT.

Results

A total of 401 questionnaires were completed by specialists of vascular medicine (68%), oncology (12%) and other (20%). LMWH was the preferred option for over 90% of the participants for the treatment of recent overt proximal pulmonary embolism or deep-vein thrombosis. Up to 70% of the participants considered treatment duration for 6 months and more than 12 months in case of active malignancy. Patient management in the setting of incidental VTE and thromboprophylaxis were heterogeneous in the absence of clear guidance while VTE risk scores would be used by only 14% of participants.

Conclusion

Patients with CAT are properly managed based on clear and consistent guidelines. Patient care is heterogeneous regarding treatment duration beyond 6 months and thromboprophylaxis while VTE risk scores are misused. Identification of referent health care professionals for CAT management and more clear guidelines are required.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

L’utilisation au long cours des héparines de bas poids moléculaire dans le traitement des thromboses associées au cancer (TAC) est bien établie. Par contre, l’utilisation d’une thromboprophylaxie chez les patients avec cancer reste controversée en l’absence de recommandations concordantes. Notre objectif était d’évaluer la connaissance des recommandations concernant le traitement et la prise en charge des patients avec une thrombose associée au cancer dans la pratique quotidienne.

Méthodes

Une enquête nationale basée sur un questionnaire ouvert, développé par des professionnels de santé incluant des spécialistes en médecine vasculaire, en oncologie, en soins de support et des pharmaciens, a été proposée en ligne à 2104 spécialistes experts dans la prise en charge des TAC avec pour objectif de collecter au moins 400 réponses. L’évaluation de la pratique clinique a inclus le traitement d’une TAC associée à un adénocarcinome du poumon, l’utilisation d’une thromboprophylaxie et des facteurs influençant la prise en charge des patients avec TAC.

Résultats

Un total de 401 questionnaires a été rempli par des spécialistes en médecine vasculaire (68 %), en oncologie (12 %) et autres (20 %). Les HBPM étaient l’option préférentielle pour plus de 90 % des participants pour le traitement d’une embolie pulmonaire récente proximale ou d’une thrombose veineuse profonde. Près de 70 % des participants ont préconisé une durée de traitement de 6 mois et plus de 12 mois en cas de cancer actif. La prise en charge des patients était hétérogène en cas de thrombose de découverte fortuite et d’indication à une thromboprophylaxie, en l’absence de recommandation claire.

Conclusion

Les patients avec TAC sont pris en charge en adéquation avec les recommandations lorsqu’elles sont claires et concordantes. La prise en charge est hétérogène concernant la durée de traitement au-delà de 6 mois et la thromboprophylaxie. L’identification de référents thrombose et de recommandations claires est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cancer, Venous thromboembolism, Low-molecular-weight heparin, Treatment guidelines

Mots clés : Cancer, Maladie veineuse thromboembolique, Héparine de bas poids moléculaire, Recommandations


Plan


 Poster presentations (international meetings): ISTH 2015, ESMO 2015, MASCC 2015.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 5

P. 255-262 - octobre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Sténose carotidienne post-irradiation cervicale : une approche personnalisée
  • M. Gaudry, B. David, V. Omnes, L. Bal, M. De Masi, J.M. Bartoli, P. Piquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.