Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications des accouchements assistés par ventouse - 09/03/08

Doi : JGYN-06-2004-33-4-0368-2315-101019-ART6 

S. Baume [1],

A. Cheret [1],

C. Creveuil [2],

D. Vardon [1],

M. Herlicoviez [1],

M. Dreyfus [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. Décrire les complications maternelles et néonatales liées aux accouchements par ventouse et les comparer à celles survenues après voies basses spontanées.

Matériel et méthodes. Une série consécutive de 4 524 accouchements (3 679 voies basses spontanées et 845 accouchements assistés par ventouse soit 18,7 %) a été analysée rétrospectivement. Les grossesses multiples et prématurées ont été exclues. Les taux de chaque complication ont été comparés entre les deux groupes. Pour l'analyse des complications maternelles, les principaux facteurs de confusion ont été pris en compte par une régression logistique multivariée.

Résultats. Nous avons dénombré 1 333 complications maternelles (< 29,5 %) et 114 complications néonatales (2,5 %). Les risques ajustés de complications maternelles étaient significativement plus élevés dans le groupe des ventouses pour les déchirures vaginales (OR = 3,0 ; p < 0,001), les déchirures périnéales simples (OR = 1,8 ; p < 0,001) et complètes (OR = 2,7 ; p = 0,01). Concernant les complications néonatales, la différence était significative pour les céphalhématomes (OR = 10 ; p < 0,001) et les lésions crânio-faciales (OR = 53 ; p < 0,001). Ni hématomes sous-cutanés diffus du cuir chevelu ni fractures du crâne n'ont été constatés.

Conclusion. Nous avons montré que l'utilisation de la ventouse était en soi un facteur de risque de périnées complets et de céphalhématomes. Cependant, les faibles taux de complications graves plaident en faveur de son utilisation croissante.

Abstract

Complications of vacuum extractor deliveries.

Objectives. To describe maternal and neonatal complications following deliveries assisted by vacuum extraction and to compare outcomes with those obtained after spontaneous vaginal delivery. We wanted to know if vacuum extractor was a risk factor by itself.

Materials and methods. We conducted a retrospective study of two years activity involving 4524 deliveries of which 845 (18.7%) were vacuum extractor assisted. We precisely defined maternal and neonatal complications to compare their rates in spontaneous vaginal delivery and vacuum extractor groups.

Results. There were 1333 maternal complications and 114 neonatal complications. The adjusted risks of maternal complications were significantly higher in the vacuum extractor group for simple vaginal tears (OR=3.0; p<0.001), the simple perineal tears (OR=1.8; p<0.001) and third degree perineal tears (OR=2.7; p<0.01). For neonatal complications, the difference was significant for cephalhematomas (OR=10; p<0.001) and scalp abrasions (OR=53; p<0.001). No cases of skull fracture or subgaleal subaponeurotic hemorrhage were recorded.

Conclusion. Our rates of maternal and neonatal complications after vacuum extractor were similar to those described in the literature. We have been able to show that vacuum extraction is itself a risk factor for third degree perineal tears and cephalhematoma. However, these complications are so infrequent that the advantages of this method of extraction argue in favor of wide use in obstetrics.


Mots clés : Ventouse , Périnée complet , Céphalhématome , Hématome sous-cutané diffus du cuir chevelu

Keywords: Vacuum extractor , Third degree perineal tear , Cephalhematoma , Subgaleal hemorrhage


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 4

P. 304-311 - juin 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Version par manoeuvre externe
  • T. Le Bret, G. Grangé, F. Goffinet, D. Cabrol
| Article suivant Article suivant
  • Épreuve du travail dans les dystocies osseuses modérées au CHU de Dakar
  • C.-T. Cissé, C. Kokaina, O. Ndiaye, J.-C. Moreau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.