Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Management of bleeding peptic ulcer in France: a national inquiry - 06/10/17

Doi : 10.1016/S0399-8320(05)80717-1 
Gilles Lesur 1, , Bruno Bour 2, Philippe Aegerter 3

Association Nationale des Hépatogastroentérologues des Hôpitaux Généraux

1 Service d’Hépatogastroentérologie, Hôpital Ambroise Paré, 92104 Boulogne Cedex 
2 Département d’Hépatogastroentérologie, Centre Hospitalier, 72000 Le Mans 
3 Département d’Informatique Médicale, Hôpital Ambroise Paré, 92104 Boulogne Cedex 

Reprints: G. Lesur address above.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Aims of the study

To evaluate and compare management practices in France for bleeding peptic ulcers using a national inquiry of university and non-university hospitals.

Method

Responses to questionnaires sent to 812 gastroenterologists, 496 practicing in non-university hospitals and 316 in university hospitals, were compared.

Results

An analysis was possible in 279 (34% response rate) of the questionnaires. Forrest classification was used more frequently in university hospitals (83% vs 60%, P < 0.01). Endoscopic hemostatic therapy was used more frequently in university hospitals for Forrest Ib (92% vs 81%, P = 0.02), IIa (93% vs 73%, P < 0.001), and IIb (58% vs 29%, P < 0.001) ulcers. Injection therapy, mainly epinephrine, was the first-intention treatment for 99% of the responding gastroenterologists. Proportions of clinicians employing hemoclips (27%) or argon plasma coagulation (21%) were similar in both types of practice. Anti-secretory treatment included mainly omeprazole (82%), given intravenously (76%), sometimes as bolus iv doses followed by iv high-dose continuous infusion (15%) with some variations according to the type of hospital. In the event of recurrent or persistent bleeding, surgery was more frequent in non-university hospitals. When rebleeding occurred, a second endoscopic treatment was performed in about one quarter of patients.

Conclusion

In France, management practices for bleeding peptic ulcer vary between university and non-university hospitals.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

But

Évaluer et comparer par une enquête déclarative de pratique la prise en charge des hémorragies ulcéreuses dans les hôpitaux généraux et universitaires français.

Méthode

Les réponses de 496 hépato-gastroentérologues exerçant en hôpital général et de 316 exerçant en hôpital universitaire ont été comparées.

Résultats

Deux cent soixante dix-neuf questionnaires étaient analysables (34 %). La classification de Forrest était plus utilisée en hôpital universitaire (83 % vs 60 %, P < 0,01). L’hémostase endoscopique était plus souvent pratiquée en hôpital universitaire en cas d’ulcères Forrest I b (92 % vs 81 %, P = 0,02), II a (93 % vs 73 %, P < 0,001) et II b (58 % vs 29 %, P < 0,001). Les injections, avant tout d’adrénaline, étaient la première modalité thérapeutique dans 99 % des cas. L’utilisation des clips (27 %) et de la coagulation au plasma argon (21 %) était comparable dans les 2 types de structure. Le traitement antisécrétoire était le plus souvent de l’oméprazole (82 %), principalement par voie intraveineuse (76 %) et parfois selon le schéma bolus-perfusion continue (15 %) mais avec des modalités différentes d’utilisation selon les centres. En cas d’hémorragie persistante ou récidivante, un traitement chirurgical était plus souvent réalisé dans les hôpitaux généraux. En cas de récidive hémorragique un nouveau traitement endoscopique était proposé environ une fois sur 4.

Conclusion

La prise en charge des hémorragies ulcéreuses en France est différente en hôpital général et en hôpital universitaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abbreviations : BPU, SFED


Plan

Plan indisponible

© 2005  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2

P. 140-144 - mars 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Inhibiteurs de la pompe à protons et hémorragies digestives hautes
  • Gilles Lesur, Bruno Bour
| Article suivant Article suivant
  • Predictors of response to infliximab in luminal Crohn’s disease
  • David Laharie, Mélanie Salzmann, Hamida Boubekeur, Frédérique Richy, Michel Amouretti, André Quinton, Patrice Couzigou, Hervé Lamouliatte, Frank Zerbib

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.