Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Predictors of response to infliximab in luminal Crohn’s disease - 06/10/17

Doi : 10.1016/S0399-8320(05)80718-3 
David Laharie 1, , Mélanie Salzmann 1, 2, Hamida Boubekeur 1, 2, Frédérique Richy 3, Michel Amouretti 1, André Quinton 2, Patrice Couzigou 1, Hervé Lamouliatte 2, Frank Zerbib 2
1 Service d’hépato-gastroentérologie, Hôpital Haut-Lévêque, 33600 Pessac 
2 Service d’Hépato-Gastroentérologie, Hôpital Saint-André, 33075 Bordeaux Cedex 
3 Laboratoire de Bactériologie, Université Victor Ségalen, Bordeaux 2, 33076 Bordeaux Cedex 

Tirés à part : D. Laharie, Service d’Hépato-Gastroentérologie, Hôpital Haut-Lévêque, 33600 Pessac.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Aims

To identify predictive factors of response to infliximab in luminal Crohn’s disease (CD).

Patients and Methods

All consecutive patients with luminal CD treated with infliximab between October 1999 and March 2003 in Bordeaux’s referral centers were included. All had at least 3 months follow-up post infliximab infusion and no prior treatment with infliximab. Response rates were determined 2 and 8 weeks after infusion according to Crohn’s Disease Activity Index (CDAI) (remission = CDAI < 150 and response = CDAI decrease more than 100).

Results

Among 44 patients (33 female; mean age 35 ± 14 yr.), 39 (88%) had a clinical response 2 weeks after infusion (79% in remission). At week 8, the rate of response was 61.4% and exclusive colonic involvement predicted sustained response to treatment (P = 0.03). The probability of remission at 56 weeks was 21.4%. Multivariate analysis demonstrated that the only factor associated with response duration was initiating immunosuppressive (IS) therapy in women (RR = 3.61 95%CI[1.25-10.41], P = 0.017).

Conclusion

Exclusive colonic involvement is the only predictive factor of sustained response to infliximab in luminal CD. At the time of infliximab infusion, initiation or modification of IS therapy may favor sustained response, at least in women.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Le but de notre étude était de déterminer les facteurs de réponse à l’infliximab dans la maladie de Crohn (MC) luminale.

Malades et méthodes

Tous les malades avec MC luminale, traités consécutivement par l’infliximab au CHU de Bordeaux entre octobre 1999 et mars 2003, ayant au moins 3 mois de suivi et n’ayant jamais reçu d’infliximab auparavant ont été inclus. La réponse à l’infliximab était évaluée par le CDAI 2 et 8 semaines après le traitement (rémission = CDAI < 150; réponse = baisse du CDAI •• 100).

Résultats

Quarante-quatre malades ont été inclus (33 femmes; âge moyen 35 •• 14 ans) parmi lesquels 39 (88 %) ont répondu à l’infliximab (dont 79 % de rémission) à 2 semaines. À moyen terme (S8), le taux de réponse était de 61,4 % avec comme seul facteur prédictif de réponse la localisation exclusivement colique de la MC (P = 0,03). La probabilité d’être en rémission à 56 semaines était de 21,4 %. En analyse longitudinale, le seul facteur associé à la réponse à long terme était l’initiation ou l’adaptation du traitement immunosuppresseur (IS) chez les femmes (RR = 3,61 IC95 % [1,25-10,41], P = 0,017).

Conclusion

La localisation exclusivement colique est le seul facteur associé à la réponse prolongée à l’infliximab au cours de la MC luminale. L’initiation ou la modification du traitement IS au moment de l’injection pourrait prolonger la durée de réponse à l’infliximab, en particulier chez les femmes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2005  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2

P. 145-149 - mars 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Management of bleeding peptic ulcer in France: a national inquiry
  • Gilles Lesur, Bruno Bour, Philippe Aegerter, Association Nationale des Hépatogastroentérologues des Hôpitaux Généraux
| Article suivant Article suivant
  • Accuracy of preoperative imaging methods in a retrospective series of 14 patients with operated intraductal papillary mucinous tumors of the pancreas
  • Vincent Quentin, Nathalie Rioux-Leclercq, Maël Pagenault, Damien Olivié, Jean-Pierre Campion, Michel Gosselin, Bernard Meunier, Jean-François Bretagne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.