Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hémorragies du post-partum : fréquence, conséquences en termes de santé et facteurs de risque avant l’accouchement - 09/03/08

Doi : JGYN-12-2004-33-SUP8-0368-2315-101019-ART3 

D. Subtil,

A. Sommé,

E. Ardiet,

S. Depret-Mosser

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Dans les pays en voie de développement, l’hémorragie du post-partum est la première cause de décès maternel, et celui-ci touche environ 1 % des femmes enceintes. Dans les pays développés comme le nôtre, la mortalité maternelle est cent fois moindre mais stagne aux alentours de 10 pour 100 000 naissances. Alors que les décès maternels par hémorragie ne devraient plus faire partie des premières causes constatées dans nos pays, les enquêtes confidentielles françaises montrent que la fréquence des décès par hémorragie a sans doute été le double de ce qu’elle était dans des pays voisins au cours de la dernière décennie.

L’hémorragie du post-partum se définit par la perte de 500 ml de sang ou plus dans les 24 heures qui suivent l’accouchement (5 % des accouchements), mais c’est à partir de 1 000 ml que la tolérance maternelle se trouve réellement menacée (1 % des femmes environ). Les « gestes qui sauvent » concernent environ une patiente sur mille et chaque obstétricien n’est confronté à cette situation que quelques fois dans sa vie.

Que l’on s’intéresse à la morbidité ou à la mortalité maternelles, les facteurs de risque d’hémorragie sont pratiquement les mêmes. Les grossesses multiples, les cicatrices utérines, les hématomes rétro-placentaires, les césariennes, une situation sociale défavorable et l’absence de suivi prénatal constituent des facteurs de risque d’hémorragie. Cependant, l’un de ceux qui sont le plus liés à la mortalité par hémorragie est l’âge maternel, et la majorité des hémorragies surviennent sans que l’on puisse retrouver de facteur de risque maternel sur lequel on puisse agir préventivement. Il existe en revanche des arguments en faveur du rôle bénéfique de facteurs organisationnels, sur lesquels il est possible d’envisager des actions.

Abstract

Postpartum hemorrhage: frequency, consequences in terms of health status, and risk factors before delivery.

In the developing countries, postpartum hemorrhage is the leading cause of maternal death and affects approximately 1% of pregnant women. In developed countries like ours, maternal mortality is one hundred fold lower but remains the cause of maternal death for about 10 women per 100000 births. In the last decade, French confidential inquiries show that the number of maternal deaths by postpartum hemorrhage are probably the double of the number in nearby countries, whereas hemorrhage should no longer be the leading cause of maternal death in our countries.

Postpartum hemorrhage is defined as the loss of 500 ml or more blood in the 24 hours following delivery (5% of deliveries), but maternal tolerance is really threatened starting from 1000 ml (1% of the women approximately). “Life-threatening” situations concern approximately one patient in one thousand so that obstetricians are rarely faced with this situation.

For maternal morbidity or mortality, the risk factors of postpartum hemorrhage are nearly the same: maternal age, multiple pregnancies, uterine scars, abruptio placentae, cesarean section, poor social condition and absence of prenatal care constitute the main risk factors of postpartum hemorrhage. Maternal age must be kept in mind because it is the most related to mortality by hemorrhage, even if prevention is difficult. However, progress in delivery care which are applied to all the patients could make it possible to limit the harmful effects of this risk factor. A recent study showed that organizational factors also part of the factors of risk of maternal morbidity/mortality and could be studied for intervention.


Mots clés : Hémorragie , Mortalité maternelle , Morbidité maternelle , Facteurs de risque

Keywords: Postpartum hemorrage , Maternal mortality , Maternal morbidity , Risk factors


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° SUP8

P. 9-16 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hémorragies du post-partum immédiat : méthode utilisée et questions abordées
  • F. Goffinet
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge anténatale : la gestion du risque
  • F. Bayoumeu, E. Verspyck

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.