Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge initiale par l’anesthésiste en cas d’hémorragie du post-partum - 09/03/08

Doi : JGYN-12-2004-33-SUP8-0368-2315-101019-ART7 

A. Mignon [1],

M. Dreyfus [2],

Y. Ozier [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La prise en charge adéquate d’une hémorragie du post-partum (HPP) est multidisciplinaire. Elle repose sur le concours simultané de professionnels qui communiquent, réaniment, surveillent et entament les gestes diagnostiques et d’arrêt du saignement indispensables dans ces situations d’urgence.

Un protocole de service régulièrement actualisé et du personnel entraîné, en nombre suffisant et qui communique, sont les éléments essentiels du dispositif pour garantir rapidité et efficacité indispensables au contrôle de cette situation à très haut risque.

L’étape initiale comporte la détection rapide de l’hémorragie (horaire précis noté), par l’importance « visuelle » du saignement (quantification possible par un sac de recueil), ou par des signes cliniques et para-cliniques obtenus au lit (Hemocue) ou au laboratoire.

L’anesthésiste, une fois le diagnostic établi, doit mettre le plus vite possible en route une réanimation adaptée [surveillance (fréquence cardiaque, pression artérielle, oxymétrie de pouls), voie(s) veineuse(s), prélèvements biologiques initiaux si besoin, expansion volémique, oxygénothérapie].

L’anesthésiste doit procurer en toute sécurité les conditions de réalisation de gestes diagnostiques et/ou thérapeutiques (délivrance artificielle, révision utérine, inspection sous valves) par l’obstétricien. L’anesthésiste doit surveiller la mise en route d’un traitement utérotonique (Syntocinon® en première ligne), son efficacité et ses effets indésirables. Enfin, l’anesthésiste doit savoir envisager, de manière conjointe et simultanée avec l’équipe obstétricale, une stratégie pro-active anticipative dans le cas où l’hémorragie ne serait pas contrôlée par ces premières mesures (appel de renfort).

Abstract

Anesthesiologists at the initial stage of postpartum hemorrhage.

Adequate management of postpartum hemorrhage (PPH) requires, after early recognition, four components undertaken simultaneously: communication, resuscitation, monitoring, investigating the cause of bleeding, arresting the bleeding.

Early recognition of PPH relies on either a perceived or a quantified blood loss of 500-1000 ml and over (using a collecting bag), or the presence of clinical signs of shock (hypotension, tachycardia, tachypnea, altered mental status).

Precise timing of the diagnosis of PPH must be must annotated.

Once the diagnosis is established, appropriate senior professionals, including the anesthesiologist at the early stage, must be called in.

The cornerstones of initial resuscitation are restoration of blood volume and oxygen carrying capacity, achieved, with adequate intravenous access, initially with cristalloids, followed by colloids, associated with oxygen by face mask.

Initial resuscitation is performed and its efficiency is assessed by continuous monitoring, hemoglobin bedside tests (Hemocue®), full blood count and clotting screen.

Oxytocine (Syntocinon®) efficacy and side-effects are evaluated by anesthesiologists.

Adequate anesthetic technique must be performed to permit to the obstetricians to perform a diagnostic procedure (manual removal of placenta, uterine revision), and to most frequently obtain arrest of bleeding. Hemodynamic stability is required for loco-regional anesthesia, while on the other hand, general anesthesia with crush induction and intubation will be performed.

Anesthesiologists must anticipate in case of failure of initial measures, including in alerting the blood transfusion service and calling for additional help.


Mots clés : Hémorragies du post-partum , Hypovolémie , Remplissage vasculaire , Monitorage

Keywords: Postpartum hemorrhage , Hypovolemia , Volume replacement , Monitoring


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° SUP8

P. 65-72 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge obstétricale initiale en cas d’hémorragie du post-partum
  • M. Dreyfus, G. Beucher, A. Mignon, B. Langer
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge obstétricale en cas d’hémorragie du post-partum qui persiste malgré les mesures initiales ou qui est grave d’emblée
  • B. Langer, E. Boudier, R. Haberstich, M. Dreyfus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.