Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mifépristone à la dose de 100 mg dans les avortements médicamenteux - 09/03/08

Doi : JGYN-05-2005-34-3-C1-0368-2315-101019-200503570 

M. Jerbi,

S. Hidar,

W. Sahraoui,

H. Essaidi,

M. Fekih,

M. Bibi,

A. Chaieb,

H. Khairi

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But. Évaluation de l’efficacité et de la tolérance de la mifépristone à la dose de 100 mg relayée 48 heures plus tard par du misoprostol à la dose de 400 µg par voie orale dans l’interruption volontaire de grossesse de moins de 57 jours d’aménorrhée.

Matériel et méthode. Étude rétrospective sur 8 mois et demi de 762 cas d’interruption volontaire de grossesse. La mifépristone est utilisée à la dose de 100 mg à J1 après un examen clinique et une échographie pelvienne. Le misoprostol est donné par voie orale à la dose de 400 µg à J3. La patiente est gardée en observation les 4 premières heures suivant le misoprostol. Une visite de contrôle à J15 est systématiquement réalisée. Le critère de jugement principal est l’efficacité du protocole définie par l’expulsion totale sans recours à une aspiration chirurgicale.

Résultats. Les avortements médicamenteux représentent 42 % de l’ensemble des avortements. Seize pour cent des grossesses étaient de moins de 43 jours, 76 % de 43 à 49 jours et 8 % de 50 à 56 jours ; 80,2 % des expulsions sont survenues dans les 4 premières heures suivant la prise du misoprostol. Une seule expulsion est survenue avant la prise du misoprostol. Le taux de succès dans notre série est de 94,4 %. Le taux d’échec augmente avec l’âge de la grossesse. Les effets secondaires sont dominés par les douleurs. Six cas d’hémorragie ont nécessité une aspiration chirurgicale en urgence. Aucune patiente n’a été transfusée. Quatre-vingt-seize pour cent des patientes se sont présentées à la visite de contrôle. Le taux d’acceptabilité a été de 94 %.

Conclusion. La mifépristone à la dose de 100 mg relayée 48 heures plus tard par du misoprostol à la dose de 400 µg par voie orale est une méthode efficace et sûre dans les interruptions médicales de grossesses précoces.

Abstract

Mifepristone 100mg for early medical abortion.

Objectives. To assess the clinical efficacy of mifepristone 100mg followed two days later by misoprostol 400µg orally in women undergoing medical termination of pregnancy up to 56 days gestational age.

Materials and methods. Retrospective study over 8.5 months of 762 cases early medical abortion. 100 mg mifepristone was used on day 1 after clinic visit and vaginal ultrasonography. Misoprostol 400µg was administered orally on day 3. Following administration of prostaglandin, women were observed in the ward for 4 hours. A control visit on day 15 was systematic. Success was defined as a complete uterine evacuation without the need for surgical intervention.

Results. Medical terminations accounted for 42% of all abortions. 16% of women were pregnant for ≪42 days, 76% for 43 to 49 days and 8% for 50 to 56 days. Termination occurred within 4 hours after administration of misoprostol in 80.2% of the women. Only one woman aborted within 48 hours of mifepristone administration only. The success rate in this study was 94.4% and the failure rate increased with the gestational age. Pain was the predominant side effect. Six cases of bleeding required a surgical intervention. No patient required transfusion. 96% of patients attended a control visit on day 15. The acceptability rate of the method has been 94%.

Conclusion. Mifepristone 100mg followed two days later by misoprostol 400µg orally is safe and effective for early termination of pregnancy.


Mots clés : Mifépristone , Misoprostol , Avortement médicamenteux

Keywords: Mifepristone , Misoprostol , Medical abortion


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 3-C1

P. 257-261 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tumeurs phyllodes du sein
  • F. Sabban, P. Collinet, J.-P. Lucot, F. Boman, J.-L. Leroy, D. Vinatier
| Article suivant Article suivant
  • Symptômes dépressifs pendant la grossesse : prévalence et facteurs de risque
  • Y. Lteif, A. Kesrouani, S. Richa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.