Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SURVEILLANCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES DANS LES MATERNITÉS DU SUD-EST ENTRE 1997 ET 2000 - 09/03/08

Doi : JGYN-05-2005-34-3-C1-0368-2315-101019-200503591 

Vincent-Boulétreau Agnes [1],

Caillat-Vallet Emmanuelle [1],

Dumas Anne-Marie [2],

Ayzac Louis [1],

Chapuis Catherine [3],

Emery Marie-Noëlle [3],

Girard Raphaële [4],

Haond Catherine [5],

Tissot-Guerraz Françoise [6],

Fabry Jacques [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But. Décrire les pratiques obstétricales et analyser les taux d’infections nosocomiales dans un réseau de surveillance des maternités du sud-est de la France.

Matériels et méthodes. Mater Sud-Est est le réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité coordonné par le C.CLIN Sud-Est (Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales de l’interrégion Sud-Est). Les maternités participent au réseau sur la base du volontariat et s’engagent à surveiller les infections nosocomiales durant au minimum un quadrimestre par an, en suivant une méthodologie standardisée. Les résultats de cette surveillance sont envoyés par quadrimestre et annuellement à chaque maternité. Nous allons décrire et commenter ici les résultats de quatre années de surveillance : 1997-2000.

Résultats. Sur la période d’étude, 101 240 accouchements ont été inclus. Parmi les données recueillies deux facteurs de risque ont significativement diminué chez les femmes accouchant par césarienne : l’hyperthermie du travail et les rupture prématurée des membranes supérieures ou égales à 12 heures (RPM). Le taux de femmes césarisées recevant une antibioprophylaxie a augmenté de 60 % à 82 %. Chez les femmes accouchant par voie basse, on note une diminution significative des taux de RPM, de monitoring intra-utérin et de manœuvres extractives. Le taux de femmes accouchant par voie basse après un déclenchement a significativement augmenté passant de 16,5 % à 20,4 % entre le premier quadrimestre 1997 et le troisième quadrimestre 2000. Les taux d’infections nosocomiales chez les femmes accouchant par césarienne et par voie basse ont respectivement diminué de 7,8 % à 4,3 % (p ≪ 0,001) et de 2,2 % à 0,9 % (p ≪ 0,001).

Discussion. Malgré les limites inhérentes à sa méthodologie, une surveillance continue des infections nosocomiales, si elle est suivie d’un retour d’information aux services, met en évidence une diminution des infections acquises dans les maternités. Cette surveillance s’accompagne alors d’une sensibilisation des équipes, d’une évaluation des protocoles d’hygiène en vigueur, d’une modification éventuelle des pratiques et de la possibilité pour les maternités du réseau, de comparer les taux d’infections nosocomiales de leur maternité à ceux de services ayant la même activité. Bien que la pratique d’une telle surveillance soit lourde pour les maternités, les résultats présentés ici montrent qu’il est important d’avoir un suivi ciblé des facteurs de risque et des infections nosocomiales les plus fréquents de cette spécialité.




© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 3-C1

P. 287 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • ÉPIDÉMIE D’INFECTIONS NOSOCOMIALES À PSEUDOMONAS PICKETTII DANS UNE UNITÉ DE RÉANIMATION NÉONATALE À PARTIR D’INCUBATEURS
  • Brayer Claire, Dupuy Laurence, Ramful Duk, Sampériz Sylvain, Pilorget Henry, Rajaofera Isabelle, Attali Tania, Alessandri Jean-Luc
| Article suivant Article suivant
  • ENQUÊTE DE PRÉVALENCE 2001 DES INFECTIONS NOSOCOMIALES : RÉSULTATS SUR LA POPULATION DES NOUVEAU-NÉS
  • Branger Bernard, RAISIN, CTIN

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.