Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SULFATE DE MAGNÉSIUM ET PRÉ-ÉCLAMPSIE SÉVÈRE : INNOCUITÉ EN PRATIQUE COURANTE DANS DES INDICATIONS CIBLÉES - 09/03/08

Doi : JGYN-05-2005-34-3-C1-0368-2315-101019-200503596 

Girard Bénédicte,

Beucher Gaël,

Muris Catherine,

Dreyfus Michel

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs. Évaluer en pratique courante la validité d’un protocole de service concernant les indications, les modalités d’utilisation et l’innocuité du sulfate de magnésium dans les pré-éclampsies sévères.

Matériel et méthodes. Il s’agissait d’une étude rétrospective comparative entre janvier 2000 et décembre 2002, incluant des patientes présentant une pré-éclampsie (hypertension artérielle (HTA)  140 et/ou 90 mmHg et protéinurie  0,3 g/j) sévère (présence d’au moins un signe de gravité parmi les suivants : HTA  170 et/ou 110 mmHg, protéinurie > 3 g/j, signes fonctionnels, réflexes ostéotendineux vifs, oligurie (≪ 500 ml/j), thrombopénie ≪ 100 000/mm³, créatininémie > 100 mmol/l, HELLP syndrome). Nous avons comparé un premier groupe (n = 57) de femmes traitées par sulfate de magnésium (bolus intraveineux de 4,5 g en 20 minutes suivi d’une perfusion de 1,5 g/h) associé ou non à un antihypertenseur, à un second (n = 63) où les patientes n’avaient aucun traitement ou recevaient un antihypertenseur seul. Les comparaisons des critères qualitatifs ont été faites par la méthode du chi 2.

Résultats. Parmi les 57 patientes du groupe 1, le traitement par sulfate de magnésium a été débuté en anté-partum dans 53 cas ou en post-partum immédiat dans 4 cas, associé (25 cas) ou non (32 cas) à un antihypertenseur. Les 63 patientes du groupe 2 n’ont reçu aucun traitement dans 33 cas ou un antihypertenseur dans 30 cas en antepartum. Le diagnostic de pré-éclampsie était plus précoce dans le groupe 1 (p = 0,04). Les réflexes ostéotendineux étaient plus vifs (75,5 % vs 25,5 %) dans le groupe 1 (p = 0,00001). Il n’existait pas de différence significative entre les deux groupes en ce qui concerne les autres critères de gravité. Deux éclampsies sont survenues dans le groupe non traité contre aucune dans le groupe traité. Un cas de surdosage a été diagnostiqué régressant à l’arrêt de la perfusion et une patiente a présenté des effets secondaires liés au sulfate de magnésium.

Conclusion. Sous couvert d’un protocole strict, les indications d’utilisation du sulfate de magnésium dans la pré-éclampsie sévère en pratique courante n’entraînent aucunes dérives apparentes. Le respect du protocole n’a pas entraîné de complications sévères imputables au traitement. Il nous semble que dans des indications bien ciblées, ce traitement peut aisément être utilisé sans crainte d’effets secondaires graves.




© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 3-C1

P. 289 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • PRISE EN CHARGE DES RUPTURES PRÉMATURÉES DES MEMBRANES AVANT 25 SEMAINES D’AMÉNORRHÉE
  • Muris Catherine, Girard Bénédicte, Creveuil Christian, Durin Luc, Herlicoviez Michel, Dreyfus Michel
| Article suivant Article suivant
  • LA PROCIDENCE DU CORDON : FACTEURS DE RISQUE ET CONSÉQUENCES NÉONATALES. À PROPOS D’UNE SÉRIE DE 57 CAS
  • Miot Stéphan, Riethmuller Didier, Martin Alain, Sautière Jean-Loup, Schaal Jean-Patrick, Maillet Robert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.