Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

PEUT-ON TOUJOURS PRÉVENIR LA MORT IN UTERO D’UN JUMEAU DANS LES SYNDROMES « TRANSFUSEUR-TRANSFUSÉ » ? - 09/03/08

Doi : JGYN-05-2005-34-3-C1-0368-2315-101019-200503605 

Thomas Anne-Lise [1],

Boog Georges [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et analytique sur les signes prédictifs d’une mort fœtale in utero d’un jumeau dans un contexte de syndrome transfuseur-transfusé (STT).

Elle concerne 5 cas sur 48 STT, survenus entre 1994 et 2002 malgré un suivi intensif de la grossesse, après exclusion des décès immédiats liés à la vaporisation LASER et des décès survenus avant 24 SA : le premier cas concerne un STT de state I selon Quintero diagnostiqué à 32 SA avec décès du jumeau transfuseur à 33 SA dans un contexte de tracé sinusoïdal, sans anomalie de la vélocimétrie DOPPLER ombilicale ; les quatre autres cas ont été diagnostiqués chez des jumeaux transfusés : dans un STT au stade IV traité par amnio-drainage, avec anasarque, « reverse flow » dans le canal d’Arantius et tracé plat du RCF, décédé le même jour à 27 SA ; dans un STT au stade III traité par 3 amnio-drainages, avec un flux diastolique nul intermittent chez le transfuseur évoquant une large anastomose artério-artérielle et un tracé plat pré-agonique chez le transfusé à 28 SA ; dans un STT au stade III traité par vaporisation LASER et 2 amnio-drainages, avec vélocimétries normales et décès brutal du transfusé à 26 SA, après un tracé de ralentissements variables semblant peu inquiétant : il s’agissait d’un enchevêtrement des cordons à travers une brèche dans les membranes inter-amniotiques ; un dernier au stade III traité par 3 amnio-drainages avec décès du transfusé à 27 SA, sans aucun signe prémonitoire, que ce soit au Doppler ou au RCF.

Par conséquent les critères habituels de surveillance ont été pris en défaut dans 2 cas sur 5, notamment la vélocimétrie Doppler traditionnelle et le rythme cardiaque fœtal, même avec l’analyse informatisée selon le logiciel Oxford.

Dans un cas, la mort in utero aurait pu être évitée par une césarienne en urgence à 33 SA (rythme sinusoïdal). Dans 2 autres cas, une coagulation diathermique bipolaire aurait pu être discutée à 27 et 28 SA (tracés plats).Sur les cinq survivants un seul enfant présente des séquelles sous forme d’une hypotonie axiale légère.

Cette série montre que le diagnostic du moment où l’agonie risque de survenir chez l’un des jumeaux au cours des STT graves, peut être difficile, non pas tellement dans les syndromes ayant de larges anastomoses artério-veineuses isolées, mais dans les situations hémodynamiquement instables comme c’est le cas lorsque existent des anastomoses artério-artérielles qu’il convient de rechercher systématiquement ou lorsque l’on crée des situations iatrogènes comme les brèches dans les membranes inter-amniotiques.




© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 3-C1

P. 293 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • PRONOSTIC OBSTÉTRICAL ET NÉONATAL D’UNE PRÉSENTATION PODALIQUE DE MAUVAISE RÉPUTATION : LE SIÈGE COMPLET
  • Broche David-Emmanuel, Riethmuller Didier, Sautière Jean-Loup, Martin Alain, Maillet Robert, Schaal Jean-Patrick
| Article suivant Article suivant
  • LA VENTOUSE KIWI®, QUAND PLASTIQUE RIME AVEC OBSTÉTRIQUE !
  • Gabelle Cédric, Reviron Sandrine, Miot Stéphan, Chevrière Sofie, Riethmuller Didier, Maillet Robert, Schaal Jean-Patrick

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.