Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

INIENCÉPHALIE : DEUX CAS DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE EN ÉCHOGRAPHIE 2D ET 3D - 09/03/08

Doi : JGYN-05-2005-34-3-C1-0368-2315-101019-200503622 

Maticot-Baptista Delphine [1],

Roth Philippe [1],

Arbez-Gindre Francine [2],

Martin Alain [1],

Maillet Robert [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’iniencéphalie est une malformation de la charnière cervico-occipitale. Quelques cas de diagnostic prénatal, souvent tardifs, ont été rapportés dans la littérature. Nous en avons observé deux cas lors de l’échographie du premier trimestre. Le diagnostic d’iniencéphalie a été porté sur les données échographiques, et confirmé par l’examen fœto-pathologique.

L’iniencéphalie associe une anomalie du développement de la base du crâne, une absence de cou, une hyperlordose cervico-thoracique créant une rétroflexion (ou hyperextension) de la tête, et un défaut de fermeture de la colonne cervicale.

Le diagnostic échographique est possible dès l’examen du premier trimestre. En échographie 2D, il est impossible de délimiter nettement le pôle céphalique par rapport au tronc. En raison de l’hyperextension du pôle céphalique, les orbites sont situées au sommet du fœtus. Le thorax est très court, les côtes ont une disposition irrégulière avec disparition de leur parallélisme. La colonne vertébrale a une forme incurvée, et sa partie supérieure peut être élargie. L’hyperextension du pôle céphalique peut être affirmée par la présence sur un même plan de coupe des deux orbites et d’une vue frontale du rachis. Des malformations associées, en particulier un omphalocèle, sont parfois mises en évidence dès ce terme précoce.

En échographie 3D, le pôle céphalique est remplacé par un aspect de « chignon ». L’hyperextension du pôle céphalique apparaît plus nettement ainsi que la position des orbites. Le défaut de fermeture de la colonne cervico-dorsale est plus difficilement mis en évidence.

Le pronostic est sombre puisque l’iniencéphalie est létale. Les parents devront en être prévenus afin qu’ils puissent demander une interruption de grossesse.

L’iniencéphalie appartient aux anomalies de fermeture du tube neural. Le conseil génétique sera donné dans ce sens, et une prévention par acide folique sera proposée avant une prochaine grossesse.




© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 3-C1

P. 299 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • MALADIE DES BRIDES AMNIOTIQUES : TROIS OBSERVATIONS DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE EN ÉCHOGRAPHIE 2D ET 3D
  • Roth Philippe, Martin Alain, Maticot-Baptista Delphine, Arbez-Gindre Francine, Maillet Robert
| Article suivant Article suivant
  • HYPERCLARTÉ NUCALE ET HYGROMA CERVICAL AU 1er TRIMESTRE DE LA GROSSESSE : DIAGNOSTIC PRÉNATAL ET DEVENIR NÉONATAL
  • Ducarme Guillaume, Graesslin Olivier, Ceccaldi Pierre-Francois, Alanio Elisabeth, Gaillard Dominique, Gabriel René

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.