Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

HYPERCLARTÉ NUCALE ET HYGROMA CERVICAL AU 1er TRIMESTRE DE LA GROSSESSE : DIAGNOSTIC PRÉNATAL ET DEVENIR NÉONATAL - 09/03/08

Doi : JGYN-05-2005-34-3-C1-0368-2315-101019-200503623 

Ducarme Guillaume [1],

Graesslin Olivier [1],

Ceccaldi Pierre-Francois [1],

Alanio Elisabeth [2],

Gaillard Dominique [2],

Gabriel René [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. Analyser de façon prospective le devenir des fœtus porteurs d’une hyperclarté nucale (HN) > 95e percentile pour le terme (estimé sur la longueur cranio-caudale du fœtus) ou d’un hygroma cervical (HC) entre 10 et 14 SA.

Patientes et méthodes. Les données concernant 223 grossesses uniques avec anomalies de la nuque au 1er trimestre (183 fœtus porteurs d’une HN et 40 fœtus porteurs d’un HC) ont été analysées entre 1999 et 2003. L’âge moyen des patientes au moment du diagnostic était de 28,9 ans dans le groupe HC et de 29,0 ans dans le groupe HN (NS).

Résultats. La taille moyenne de la nuque était significativement différente entre les 2 groupes : 7,4 ± 2,9 mm [3,8-16,9] dans le groupe HC contre 3,7 ± 0,8 mm [3,0-9,0] dans le groupe HN (p ≪ 0,05). Le taux d’aneuploïdies était de 55 % (22/40) dans le groupe HC avec 40,9 % (9/22) de monosomies X contre 14,2 % (26/183) d’aneuploïdies dans le groupe HN avec 57,7 % (15/26) de trisomies 21 (p ≪ 0,05). Le taux d’issues défavorables (FCS, MFIU, IMG, Enfants Nés Vivants porteurs de malformations) était de 80 % (32/40) dans le groupe HC contre 18 % (33/183) dans le groupe HN (p ≪ 0,05). Parmi les fœtus à caryotype normal, 44,4 % (8/18) des fœtus étaient vivants sans malformations dans le groupe HC contre 93 % (146/157) dans le groupe HN (p ≪ 0,05). Un ENV à caryotype normal était porteur d’un syndrome de Noonan dans le groupe HC et six ENV étaient porteurs d’anomalies cardiaques et urinaires dans le groupe HN.

Conclusion. Ces résultats montrent que le diagnostic échographique du type d’anomalie de la nuque au 1er trimestre est primordial car les issues de grossesses différent entre hyperclarté nucale et hygroma cervical, même à caryotype normal. Une surveillance échographique à 18-22 SA s’avère nécessaire à la recherche de malformations associées. Une question n’est pas encore clairement élucidée dans la littérature : ces 2 entités sont-elles différentes ou représentent-elles un continuum anatomique ?


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 3-C1

P. 299-300 - mai 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • INIENCÉPHALIE : DEUX CAS DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE EN ÉCHOGRAPHIE 2D ET 3D
  • Maticot-Baptista Delphine, Roth Philippe, Arbez-Gindre Francine, Martin Alain, Maillet Robert
| Article suivant Article suivant
  • SORTIE PRÉCOCE DANS LE POST-PARTUM : ÉTAT DES LIEUX EN FRANCE
  • Vendittelli Françoise, Mamelle Nicole

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.