Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Indications esthétiques des lasers à colorant pulsés - 01/01/02

[50-370-F-16]
Jean-Michel Mazer : Dermatologue, ancien assistant de la faculté de médecine de Paris, attaché à l'hôpital Bichat
49, rue de Trévise, 75009 Paris  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Cosmétologie et Dermatologie esthétique

Résumé

Le laser à colorant pulsé est utilisé depuis une vingtaine d'années essentiellement dans le traitement des angiomes plans de l'adulte, de l'enfant et du nourrisson. Sa tolérance est considérée comme excellente, avec un risque quasi nul de lésions cicatricielles, atrophiques ou hypertrophiques. Les inconvénients sont dominés par le purpura initial obligatoire avec cette technique, surtout marqué avec le modèle classique de laser à colorant pulsé, beaucoup plus discret et plus court en durée avec le nouveau modèle « long pulse ». La principale indication esthétique des lasers à colorant pulsés est le traitement des rosacées de stade II, soit finement télangiectasiques, soit associant des fines télangiectasies et une érythrose diffuse et permanente. Le laser n'est pas ou peu efficace sur les flushes. Une autre indication est l'érythrose du cou lorsque celle-ci est nettement vasculaire et peu pigmentée. Toutefois, les surfaces à traiter sont souvent élevées et le risque d'achromie n'est pas nul, imposant la pratique d'un test préalable. Une autre indication élective est constituée par les radiodermites où le laser à colorant pulsé permet d'obtenir des résultats satisfaisants avec une bonne tolérance. L'ensemble des télangiectasies, quelle qu'en soit la cause, peut parfois faire l'objet d'un traitement par laser à colorant pulsé. Toutefois, les possibilités de traitement des télangiectasies et des varicosités des jambes, qui rentrent souvent dans le cadre d'une maladie phlébologique, sont limitées. Une prise en charge générale sur le plan phlébologique s'impose alors et des scléroses par les méthodes classiques sont souvent nécessaires avant de tenter un traitement par laser, lequel s'adresse plutôt aux échecs de ces techniques.

Un test préalable doit être réalisé, et le patient doit être prévenu des effets secondaires transitoires (purpura...) et du coût du traitement, puisque ces indications à visée esthétique ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale...



Mots-clés : lasers à colorant pulsés, rosacée, poïkilodermie de Civatte, télangiectasies, radiodermites

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.