Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fetal tachycardia: A role for amiodarone as first- or second-line therapy? - 01/11/17

Doi : 10.1016/j.acvd.2008.08.012 
Philippe Georges Pézard a, , Françoise Boussion b, Loïc Sentilhes b, Catherine Lépinard b, Marie-Hélène Couvreur b, Jacques Victor c, Philippe Geslin c, Philippe Descamps b
a Fetal and pediatric cardiology unit, CHRU of Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 09, France 
b Gynecology and obstetrics department, CHRU of Angers, 49933 Angers, France 
c Cardiology department, CHRU of Angers, 49933 Angers, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Fetal tachycardias result in serious prenatal and postnatal morbidity and mortality. Intrauterine treatment can improve prognosis dramatically and the therapeutic protocol is well defined. Currently, amiodarone is used as third-line therapy and is reserved for refractory cases.

Aims

Our aim was to review the management and outcome of fetal tachycardia, giving particular consideration to the efficacy and safety of amiodarone therapy.

Methods

This was a retrospective study of 24 consecutive cases of sustained fetal tachycardia, treated mainly with digoxin and/or amiodarone administered by the transplacental route.

Results

The 24 fetal tachycardias comprised 16 supraventricular tachycardias with 1:1 atrioventricular conduction, seven atrial flutters and one ventricular tachycardia. Seven fetuses were hydropic and eight experienced less severe cardiac failure. Digoxin monotherapy converted 5/12 non-hydropic fetuses and 0/2 hydropic fetuses, with one intrauterine death. Amiodarone monotherapy converted 5/5 fetuses, including two hydropic fetuses: one ventricular tachycardia, two atrial flutters and two supraventricular tachycardias. When administered with digoxin, amiodarone converted all but two fetuses (7/9). No deaths were associated with amiodarone, but there was moderate morbidity, with six transient elevations of thyroid stimulating hormone at birth, two of which required short-term thyroid hormonal substitution therapy.

Conclusion

Maternal oral amiodarone seems to be effective and relatively safe, even in hydropic fetuses. We suggest that this treatment could be used earlier than is currently advised.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi de l’amiodarone administrée par voie transplacentaire pour traiter une tachycardie fœtale in utero.

Méthodes

Étude rétrospective de 24tachycardies fœtales soutenues consécutives traitées principalement par digoxine et/ou amiodarone par voie transplacentaire.

Résultats

Il a été observé 16tachycardies supraventriculaires (TSV) avec conduction 1/1, sept flutter auriculaires et une tachycardie ventriculaire (TV). Sept fœtus étaient en anasarque et huit présentaient des signes de mauvaise tolérance moins sévères. La digoxine seule a régularisé 5/12fœtus sans anasarque et 0/2 avec anasarque, avec un décès in utero. L’amiodarone en monothérapie a régularisé 5/5 tachycardies : une TV, deux flutter et deux TSV 1/1, dont deux chez des fœtus en anasarque. L’association digoxine–amiodarone a été efficace dans 7/9 cas. Il n’y a pas eu de décès sous amiodarone, mais il a été observé six élévations transitoires de la TSH à la naissance, dont deux ont justifié un traitement substitutif durant les premières semaines de vie.

Conclusion

L’administration d’amiodarone par voie orale à la mère semble efficace et relativement bien tolérée, même en cas d’anasarque. Cette série suggère qu’il est envisageable de recourir à ce traitement de façon plus précoce qu’il n’est admis habituellement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Fetus, Amiodarone, Fetal tachycardia, Ventricular tachycardia, Supraventricular tachycardia, Atrial flutter

Mots clés : Fœtus, Amiodarone, Tachycardies fœtales, Tachycardie supraventriculaire, Tachycardie ventriculaire, Flutter auriculaire


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 101 - N° 10

P. 619-627 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • What are the differences in presentation of candidates for percutaneous mitral commissurotomy across the world and do they influence the results of the procedure?
  • Éloi Marijon, Bernard Iung, Ana-Olga Mocumbi, Joël Kamblock, Chien Vo Thanh, Habib Gamra, Cesar Esteves, Igor F. Palacios, Alec Vahanian
| Article suivant Article suivant
  • Association of the cholesteryl ester transfer protein Taq1 B2B2 genotype with higher high-density lipoprotein cholesterol concentrations and lower risk of coronary artery disease in a Tunisian population
  • Jihène Rejeb, Asma Omezzine, Lamia Rebhi, Ilyes Naffeti, Kaouther Kchok, Radhia Belkahla, Ibtihel Bel HadjMbarek, Nabila Ben Rejeb, Naoufel Nabli, Amira Boujelbene, Ahmed Ben Abdelaziz, Essia Boughzala, Ali Bouslama

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.