Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Three-dimensional interlead distance predicts response and outcomes after cardiac resynchronization therapy - 01/11/17

Doi : 10.1016/j.acvd.2017.03.005 
Nicolas Clementy , Guillaume Laborie, Bertrand Pierre, Nazih Benhenda, Dominique Babuty, Laurent Fauchier
 Cardiology Department, François Rabelais University, Tours, France 

Corresponding author. Service de cardiologie B, hôpital Trousseau, 37044, Tours, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Approximately one-third of patients do not respond favourably to cardiac resynchronization therapy (CRT). A longer distance between ventricular leads may improve response.

Aim

To study the impact of the true three-dimensional interlead distance (ILD) on outcomes.

Methods

Consecutive patients undergoing CRT device implantation were included prospectively. Interlead separation was measured from postprocedural anterior-posterior and lateral chest X-rays. The three-dimensional ILD was calculated using the Pythagorean theorem. Response to CRT was defined using a composite clinical score at 6 months.

Results

Forty-two patients were included (mean age 70±9 years; QRS duration 154±31ms; left ventricular ejection fraction 26±7%; 50% ischaemic). At 6 months, 71% of patients were considered to be responders. Responders had a significantly longer ILD (108±17 vs. 87±21mm; P=0.002). When the ILD was corrected for cardiac size, the optimal cut-off value was ≥ 0.53 for predicting response (sensitivity 83%, specificity 75%, area under the curve 0.84; P=0.0002). Similar results were obtained in a historical retrospective cohort. The use of proximal electrodes on the left ventricular lead was associated with a longer ILD in 95% of patients, compared with more distal pacing configurations. In the total cohort of 74 patients (median follow-up, 420 days), those with an indexed ILD ≥ 0.53 had a 70% reduction in risk of hospitalization for heart failure (P=0.004).

Conclusion

Longer three-dimensional ILD corrected for cardiac size measured on chest radiographs can accurately predict response to CRT and outcomes. This simple variable may be used to identify optimal lead placement and pacing configuration during CRT implantation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Environ un tiers des patients ne sont pas répondeurs à une thérapie de resynchronisation biventriculaire. Une distance plus longue entre les deux sondes ventriculaires pourrait être associée à une meilleure réponse.

Objectif

Nous avons étudié le rôle de la vraie distance tridimensionnelle inter-sondes sur le pronostic des patients après implantation d’un système de resynchonisation biventriculaire.

Méthodes

Les patients consécutifs bénéficiant de l’implantation d’un système de resynchronisation ont été inclus de manière prospective. La distance inter-sondes était calculée en 3 dimensions à l’aide du théorème de Pythagore sur les radiographies post-opératoires (incidences orthogonales latérale et antéro-postérieure). La réponse à la resynchronisation était définie à 6 mois à l’aide d’un critère clinique composite.

Résultats

Quarante-deux patients ont été inclus (âge 70±9 ans, QRS 154±31ms, fraction d’éjection ventriculaire gauche 26±7%, 50% de patients avec cardiopathie ischémique). À 6 mois, 71% des patients étaient répondeurs. Les répondeurs avaient une distance inter-sondes plus grande (108±17 contre 87±21mm; p=0,002). Lorsque la distance inter-sondes était indexée à la largeur de la silhouette cardiaque, une valeur ≥0,53 prédisait la réponse à la resynchronisation avec une sensibilité de 83%, une spécificité de 75%, et une aire sous la courbe ROC de 0,84 (p=0,0002). Des résultats similaires étaient obtenus avec une cohorte contrôle indépendante. L’utilisation des électrodes proximales sur la sonde ventriculaire gauche était associée à une plus grande distance inter-sondes chez 95% des patients. Dans une cohorte totale de 74 patients (suivi médian, 420jours), une distance inter-sondes indexée ≥0,53 était associée à une réduction de 70% du risque d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque (p=0,004).

Conclusions

Une distance tridimensionnelle plus longue entre les 2 sondes ventriculaires indexée sur la largeur de la silhouette cardiaque mesurée sur les radiographies du thorax est associée à une meilleure réponse à la resynchronisation biventriculaire et un meilleur pronostic. Ce paramètre simple pourrait permettre d’identifier le meilleur site et la meilleure configuration de stimulation lors de l’implantation d’un dispositif de resynchronisation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cardiac resynchronization therapy, Interlead distance, Outcome, Left ventricular lead, Quadripolar lead

Mots clés : Resynchronisation cardiaque, Distance inter-sondes, Pronostic, Sonde ventriculaire gauche, Sonde quadripolaire

Abbreviations : AUC, C, CI, CRT, D, D0, H, ILD, LAO, LV, LVEF, NYHA, RAO, ROC, RV, V


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 110 - N° 11

P. 590-598 - novembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Performance of new automated transthoracic three-dimensional echocardiographic software for left ventricular volumes and function assessment in routine clinical practice: Comparison with 3 Tesla cardiac magnetic resonance
  • Franck Levy, Elie Dan Schouver, Laura Iacuzio, Filippo Civaia, Stephane Rusek, Carinne Dommerc, Sylvestre Marechaux, Vincent Dor, Christophe Tribouilloy, Gilles Dreyfus
| Article suivant Article suivant
  • Follow-up of children or teenagers with paroxysmal supraventricular tachycardia, but without pre-excitation syndrome
  • Béatrice Brembilla-Perrot, Arnaud Olivier, Thibaut Villemin, Vladimir Manenti, Julie Vincent, Anne Moulin-Zinsch, Jean-Paul Lethor, Anne Tisserant, François Marçon, Sellal Jean Marc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.