Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Grève de la faim des détenus, un conflit de droits non réglé par la loi - 01/11/17

Doi : 10.1016/j.ddes.2008.02.004 
Hanène Romdhane  : Docteur en droit public
11, rue Émile-Duployé, 33000 Bordeaux, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 14
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La grève de la faim en prison ouvre sur un débat éthique fondamental, car elle met en conflit un droit individuel, la responsabilité des établissements pénitentiaires, d’une part, et le devoir des soignants de sauver la vie, d’autre part. Le droit offre des références internes et internationales, mais pas de solutions tranchées. S’imposeront alors des décisions en conscience, le droit ne définissant que le cadre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 8 - N° 1

P. 19-32 - mars 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Identification civile par les tests ADN, une loi qui salit le droit
  • Gilles Devers
| Article suivant Article suivant
  • Loi de juin 1990 sur l’hospitalisation d’office et défense des libertés individuelles
  • Groupe d’étude de la Fédération nationale des associations d’usagers en psychiatrie (FNAP-Psy)

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.