Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lésions cervicales utérines pendant la grossesse : diagnostic et prise en charge - 10/03/08

Doi : JGYN-03-2006-35-3-0368-2315-101019-200601821 

O. Zoundi-Ouango [1],

K. Morcel [1],

J.-M. Classe [2],

F. Burtin [3],

O. Audrain [4],

J. Levêque [1 et 4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs. Définir une attitude pratique pour le praticien suivant une grossesse chez une femme ayant une pathologie cervicale dysplasique et maligne.

Matériels et méthodes. Revue de la littérature indexée dans Medline.

Résultats. La prévalence des infections par HPV est identique chez les femmes enceintes avec préférentiellement des virus non oncogènes. La charge virale croit lors de la grossesse pour diminuer en période de post-partum. La cytologie cervicale est aisément réalisable avec des résultats fiables : parmi les 5 % de FCV pathologiques, les lésions de bas grade sont majoritaires. Les frottis de haut grade nécessitent une exploration colposcopique utilement complétée par des biopsies dirigées permettant d’écarter des lésions invasives. Les dysplasies cervicales doivent être surveillées lors de la grossesse et contrôlées en post-partum : si les lésions de bas grade peuvent régresser spontanément, les dysplasies de haut grade persistent plus souvent en post-partum sans toutefois évoluer vers l’invasion à l’occasion de la grossesse. En France durant l’année 2000, 189 cancers du col ont été recensés lors de 774 782 grossesses. Leur diagnostic clinique est retardé par le caractère non spécifique de la symptomatologie et les aspects histologiques des lésions sont superposables à ceux observés chez la femme jeune. Le pronostic intrinsèque du cancer n’est pas modifié par la grossesse, et la césarienne est souvent préférée (l’accouchement étant susceptible de faciliter la dissémination vasculaire). Pour des raisons fœtales, un délai thérapeutique peut être proposé aux parents dans les lésions de petite taille, de bon pronostic histologique et non évolutives après 20 semaines de gestation.

Conclusion. Il faut profiter de la grossesse pour réaliser des FCV chez les femmes non suivies, et privilégier une attitude conservatrice face aux dysplasies diagnostiquées avec une ré-évaluation en post-partum. La grossesse exerce peu d’influence sur les cancers invasifs cervicaux dont la prise en charge est jugée au cas par cas.

Abstract

Cervical intraepithelial neoplasia and cervix cancer during pregnancy: diagnosis and management.

Objectives. To define a practical attitude for the management of pregnant women with cervical intraepithelial neoplasia (CIN) and cervical cancer.

Materials and methods. Review of the literature indexed in Medline.

Results. The prevalence of the HPV infections is unchanged among pregnant women with infection by low risk viruses. The viral load increases at the time of the pregnancy, and decreases in the post-partum period. Cervical cytology is easily to perform with reliable results: among the 5% of pathological cervical smears, low grade lesions predominate. The high grade smears require colposcopic exploration, usefully completed by directed biopsies to rule out invasive lesions. Surveillance of high grade CIN is required during pregnancy with post-partum control; most regress. In France during the year 2000, 189 cancers of the uterine cervix were detected during 774.782 pregnancies. Clinical diagnosis is delayed by the non specific clinical signs and the histological aspects of the lesions which are identical with those observed in young woman. The intrinsic outcome of cancer is not modified by pregnancy, and the cesarean section is often preferred (vaginal delivery likely facilitates vascular dissemination). For fetal reasons, a therapeutic delay can be proposed for small sized lesions with a favourable histological subtype and no progression after 20 weeks of gestation.

Conclusion. Pregnancy offers the opportunity to perform cervical smears in women not regularly followed. A conservative attitude with a revaluation in postpartum can be proposed in the event of diagnosis of CIN during pregnancy. Pregnancy has little influence on invasive cervical cancers. Management decisions must be made on a case-by-case basis.


Mots clés : Col utérin , Dysplasie cervicale , Cancer , Frottis cervico-vaginal , Grossesse

Keywords: Uterine cervix , CIN , Cancer , Cervical smear , Pregnancy


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 3

P. 227-236 - mai 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement du prolapsus génital avec mise en place d’une prothèse de polypropylène par voie vaginale
  • Y. Benhaim, R. de Tayrac, X. Deffieux, A. Gervaise, A. Chauveaud-Lambling, R. Frydman, H. Fernandez
| Article suivant Article suivant
  • Progrès de l’anesthésie ambulatoire appliqués à la chirurgie gynécologique
  • N. Rascol, E. Schneider, G. Gindre, P. Schoeffler

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.