Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Temporal trends in the premorbid use of preventive treatments in patients with acute ischemic cerebrovascular events and a history of vascular disease: The Dijon Stroke Registry (1985–2010) - 23/11/17

Évolution temporelle de l’utilisation des traitements de prévention secondaire chez les patients aux antécédents de maladie vasculaire et victimes d’un évènement cérébrovasculaire ischémique : registre dijonnais des AVC (1985–2010)

Doi : 10.1016/j.lpm.2017.01.025 
Catia Khoumri 1, Henri Bailly 1, Benoit Delpont 1, Benoit Daubail 1, Christelle Blanc 1, Cécile Chazalon 1, Jérôme Durier 1, Marie Hervieu-Bègue 1, Guy-Victor Osseby 1, Olivier Rouaud 1, Maurice Giroud 1, Catherine Vergely 2, Yannick Béjot 1,
1 Dijon Stroke Registry, EA7460 Pathophysiology and Epidemiology of Cerebro-Cardio-vascular diseases (PEC2), Department of Neurology, University Hospital of Dijon, University of Burgundy, France 
2 EA7460 Pathophysiology and Epidemiology of Cerebro-Cardio-vascular diseases (PEC2), University of Burgundy, France 

Yannick Béjot, University Hospital, Department of Neurology, Dijon Stroke Registry, Bocage central, 14, rue Gaffarel, BP 77908, 21079 Dijon cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 23 novembre 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Introduction

Although secondary prevention in patients with arterial vascular diseases has improved, a gap between recommendations and clinical practice may exist.

Objectives

We aimed to evaluate temporal trends in the premorbid use of preventive treatments in patients with ischemic cerebrovascular events (ICVE) and prior vascular disease.

Methods

Patients with acute ICVE (ischemic stroke/TIA) were identified through the population-based stroke registry of Dijon, France (1985–2010). Only those with history of arterial vascular disease were included and were classified into four groups: patients with previous coronary artery disease only (CAD), previous peripheral artery disease only (PAD), previous ICVE only, and patients with at least two different past vascular diseases (polyvascular group). We assessed trends in the proportion of patients who were treated with antihypertensive treatments and antithrombotics at the time of their ICVE using multivariable logistic regression models.

Results

Among the 5309 patients with acute ICVE, 2128 had a history of vascular disease (mean age 77.3±11.9, 51% men; 25.1% CAD 7.5% PAD, 39.8% ICVE, and 27.5% poylvascular). A total of 45.8% of them were on antithrombotics, 64.1% on antihypertensive treatment, and 34.4% on both. Compared with period 1985–1993, periods 1994–2002 and 2003–2010 were associated with a greater frequency of prior-to-ICVE use of antithrombotics (adjusted OR=5.94; 95% CI: 4.61–7.65, P<0.01, and adjusted OR=6.92; 95% CI: 5.33–8.98, P<0.01, respectively) but not of antihypertensive drugs. Consistent results were found when analyses were stratified according to the type of history of arterial vascular disease.

Conclusion

Patients with ICVE and previous vascular disease were still undertreated with recommended preventive therapies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Bien que la prévention secondaire des maladies vasculaires ischémiques se soit améliorée, un écart entre les recommandations et la pratique clinique pourrait exister.

Objectifs

Évaluer l’évolution temporelle de l’utilisation des traitements de prévention chez les patients aux antécédents de maladie vasculaire ischémique et victimes d’un évènement ischémique cérébrovasculaire (EICV).

Méthodes

Les patients victimes d’un EICV (infarctus cérébral ou AIT) furent identifiés à partir du Registre de population des AVC de Dijon (1985–2010). Seuls les patients aux antécédents de maladie vasculaire ischémique furent analysés et classés en 4 groupes : antécédent de coronaropathie seul (Co), antécédent d’artérite des membres inférieurs seul (AOMI), antécédent d’EICV seul, et patients avec au moins 2 atteintes différentes (groupe polyvasculaire). L’évolution temporelle de la proportion des patients recevant antérieurement un antihypertenseur et/ou un antithrombotique au moment de l’EICV fut analysée à l’aide de modèles multivariés de régression logistique.

Résultats

Parmi les 5309 patients victimes d’un EICV, 2118 avaient un antécédent de maladie vasculaire ischémique (âge moyen 77,3±11,9 : 51 % d’hommes ; 25,1 % Co, 7,5 % AOMI, 39,8 % EICV, et 27,5 % poylvasculaire). Parmi eux, 45,8 % étaient sous antithrombotique, 64,1 % sous antihypertenseur et 34,4 % sous ces deux traitements. Comparées à la période 1985–1993, les périodes 1994–2002 et 2003–2010 étaient associées à une plus grande fréquence d’utilisation pré-morbide d’antithrombotiques (respectivement OR ajusté=5,94 ; IC 95 % : 4,61–7,65, p<0,01, et OR ajusté=6,92 ; IC 95 % : 5,33–8,98, p<0,01) mais pas d’antihypertenseurs. Des résultats similaires furent observés en analyses stratifiées selon la nature de l’antécédent de maladie vasculaire ischémique.

Conclusion

Une sous-utilisation des traitements de prévention secondaire persiste chez les patients aux antécédents de maladie vasculaire ischémique victimes d’un EICV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.