Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude des 178 morts fœtales in utero dans le sud de l’île de la Réunion en 2001-2004 - 10/03/08

Doi : JGYN-11-2006-35-7-0368-2315-101019-200605051 

H. Randrianaivo [1],

P.-Y. Robillard [2],

G. Barau [1],

P. Gérardin [2],

M. Heisert [1],

E. Kauffmann [1],

A. Laffite [1],

A. Fourmaintraux [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction. La mortalité périnatale est de 18,5  dans le sud de l’île de la Réunion. Les morts fœtales in utero (MFIU) comptent pour 2/3 dans cet indice.

Matériel et méthodes. Étude observationnelle sur 4 ans (2001-2004). Toutes les MFIU à partir de 22 semaines d’aménorrhée (SA) ont été répertoriées et analysées avec histologie placentaire, bilans infectieux et autopsies dans 27 % des cas. D’une part, la classification australasienne PSANZ-PDC (2000) a été utilisée afin de faire une approche des principales causes de décès fœtaux. D’autre part, les facteurs de risque bruts de MFIU des grossesses mono-fœtales, ont été déterminés en comparaison avec les naissances vivantes.

Résultats. Il y a eu 178 MFIU dans notre cohorte sur 21 495 naissances totales. Les principaux facteurs de risque obstétricaux ont été la primiparité (OR : 1,6 ; p = 0,002), l’âge maternel de 35 ans et plus (OR : 1,6 ; p = 0,01), les troubles hypertensifs de la grossesse (OR : 3,0 ; p ≪ 0,001) et les grossesses multiples (OR : 2,5 ; p ≪ 0,001). La grande majorité (76 %) des MFIU ont été de fœtus prématurés, dont 61 % de grands prématurés (≪ 33 SA) et 25 % présentaient un retard de croissance intra-utérin (OR : 3,9 ; p ≪ 0,001). Seulement 8 % des cas ont été classés comme causes inexpliquées, les étiologies principales ayant été des causes infectieuses dans 26 % des cas, les restrictions vasculaires de la croissance fœtale (18 %), les conditions périnatales spécifiques (14 %), dont 1/3 dû à des pathologies cordonales, la pré-éclampsie (10 %), les conditions maternelles (8 %), les anomalies congénitales (8 %) et l’hémorragie anté-partum (7 %). Nous discutons les intérêts et les limites de la classification PSANZ 2000. Un retard de croissance intra-utérin est un des facteurs de risque principal de mort fœtale in utero.

Conclusion. En plus des facteurs de risque de la grossesse bien connus tels que le diabète, l’hypertension, les grossesses multiples, un suivi étroit de toute détection de retard de croissance in utero peut être un facteur de diminution de l’incidence des MFIU.

Abstract

Study of 178 ante partum deaths in 2001-2004 in the southern part of Reunion Island.

Introduction. The perinatal mortality rate is 18.5 in the southern part of the Reunion Island (Indian Ocean), of which 2/3 are due to antepartum fetal deaths (APFD).

Methods. During a 4-year period (2001-2004) all APFD from 22 weeks gestation were recorded and analyzed with placental histology, bacteriological samples and autopsies in 27% of cases. The Australasian and New-Zealand classification PSANZ-PDC (2000) was used. Risk factors of fetal death with monofetal pregnancies are determined in comparison with live births.

Results. Out of 21.495 total births, 178 APFD were recorded. The main obstetrical risk factors were primiparity (OR 1.6, p=0.002), maternal age over 34 years (OR 1.6, p=0.01), hypertensive disorders of pregnancy (OR 3.0, p≪.001) and multiple births (OR 2.5, p≪0.001). The great majority of APFD (76%) involved preterm fetuses, of which 61% of very preterm (≪33 weeks), and 25% of fetuses were growth retarded (OR 3.9, p≪0.001). Only 8% of cases were considered unexplained. The main etiologies were infectious causes in 26% of cases, vascular fetal growth restriction (18%), specific perinatal conditions (14%) of which one-third were due to cord anomalies, preeclampsia (10%), maternal conditions (8%), congenital anomalies (8%) and ante-partum hemorrhage (7%). We discuss the interests and the limitations of using the Australian and New-Zealand classification PSANZ 2000. Intra-uterine growth retardation is one of the principal risk factors of fetal death.

Conclusion. Besides well-known obstetrical risk factors such as diabetes, hypertension, multiple pregnancies, all screening of intra-uterine growth retardation in the second trimester of pregnancy should include a special survey in order to minimize the incidence of APFDs.


Mots clés : Mortinatalité , Mortalité périnatale , Décès fœtaux , Décès néonatals , Anomalie congénitale , Retard de croissance intra-utérin , Infection materno-fœtale

Keywords: Antepartum fetal deaths , Perinatal deaths , Intrauterine fetal deaths , Neonatal deaths , Congenital abnormality , Intra-uterine growth retardation , Materno-fetal infection


Plan

Résultats
Classification PSANZ-PDC [1] des causes de MFIU


© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 7

P. 665-672 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de la détermination du statut Rhésus-D fœtal sur plasma maternel par la technique d’hemi-nested PCR
  • D. Dif-Couvreux, V. Houfflin-Debarge, A. Delsalle, S. Dourieux, S. Dubreucq, L. Manessier, F. Puech
| Article suivant Article suivant
  • Traumatisme au cours de la grossesse : pertinence des éléments de surveillance dans l’évaluation des suites obstétricales
  • M. Barré, N. Winer, Y. Caroit, G. Boog, H.-J. Philippe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.