Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traumatisme au cours de la grossesse : pertinence des éléments de surveillance dans l’évaluation des suites obstétricales - 10/03/08

Doi : JGYN-11-2006-35-7-0368-2315-101019-200606709 

M. Barré,

N. Winer,

Y. Caroit,

G. Boog,

H.-J. Philippe

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. L’objectif de cette étude est d’évaluer les moyens de surveillance actuels des femmes enceintes ayant eu un traumatisme abdominal et de déterminer si l’hospitalisation systématique se justifie.

Matériel et méthodes. Il s’agit d’une étude rétrospective de 3 ans portant sur les femmes enceintes ayant consulté au CHU de Nantes pour un traumatisme abdominal au cours de leur grossesse. Quatre principaux moyens de surveillance (examen clinique, enregistrement du rythme cardiaque fœtal ou ERCF, échographie, test de Kleihauer) ont été proposés puis évalués en fonction des suites obstétricales.

Résultats. Quatre-vingt-quinze patientes ont été incluses dans l’étude. Le traumatisme abdominal correspondait à un accident de la voie publique (AVP) pour 49 patientes (51 %), à une chute de leur hauteur pour 39 patientes (41 %) et à des violences pour 7 (8 %) patientes. Trois patientes (3 %) ont présenté des complications obstétricales : une mort fœtale in utero, une porencéphalie fœtale, un accouchement prématuré à 34 SA pour rupture prématurée des membranes et hématome rétro-placentaire. Il s’agissait de trois AVP violents avec traumatismes extra-abdominaux surajoutés. Dans deux cas (mort in utero et accouchement prématuré), il existait des signes échographiques (VPN = 99 %) et des anomalies du monitoring fœtal (VPN = 98 %). La porencéphalie a été découverte fortuitement 3 semaines après, lors de l’échographie morphologique de routine. Le test de Kleihauer est resté négatif dans tous les cas. Les autres traumatismes n’ont pas donné lieu à des complications obstétricales. L’incidence des accouchements prématurés n’a pas augmenté après ces traumatismes. Si les paramètres de surveillance étaient normaux à l’admission, les suites obstétricales étaient simples (en dehors du cas de la porencéphalie).

Conclusion. L’échographie et l’ERCF sont des éléments d’évaluation du bien-être fœtal et n’ont de valeur prédictive seulement s’ils sont négatifs. Le test de Kleihauer, utile chez les patientes rhésus négatif pour déterminer la dose d’anticorps anti-D à injecter, lorsqu’il est négatif n’a pas été prédictif de complications périnatales dans nos observations. Les complications ne sont survenues que pour les AVP. Une hospitalisation prolongée est probablement peu utile lorsque les éléments de surveillance à l’admission sont normaux et qu’il s’agit d’un traumatisme léger.

Abstract

Abdominal trauma during pregnancy: pertinence of monitoring elements.

Objective. The objective of this study is to evaluate current means of monitoring of pregnant women victims of abdominal trauma and to determine whether systematic hospitalization is warranted.

Material and methods. This was a retrospective study of pregnant women who consulted the Nantes hospital during a three-year period for abdominal trauma during pregnancy. Four principal means of monitoring (examination, fetal heart rate or ERCF, ulstrasonography, Kleihauer test) were evaluated according to the fetal outcomes.

Results. Ninety-five patients were including in the study. The abdominal trauma resulted from a traffic accident for 49 patients (51%), a fall for 39 patients (41%) and high-energy trauma for 7 patients (8%). Three patients (3%) presented fetal complications: one fetal death, one fetal porencephaly, one premature birth at 34 weeks gestation for premature rupture of the membranes and abruptio placentae. These three women were traffic accident victims who also suffered extra-abdominal trauma. Ultrasonographic signs (npv=99%) and anomalies foetal monitoring (npv=98%) were also observed in two cases (fetal death and premature birth). The porencephaly was fortuitously discovered 3 weeks after trauma at a routine ultrasound. The Kleihauer test remained negative in all patients. The other traumas did not give lead to fetal complications. The incidence of premature births did not increase after trauma. Fetal outcome was good when monitoring parameters were normal at admission.

Conclusion. Ultrasonography and fetal heart rate monitoring enable proper assessment of fetal well-being but only have predictive value if they are negative. A negative Kleihauer test, useful for Rh negative patients to determine the amount of anti-D antibody to inject, does not provide any information about fetal outcome when it is negative. The complications observed were related only to traffic accidents. Hospitalization is probably not very useful when monitoring elements are normal at admission and when the women has suffered mild trauma.


Mots clés : Traumatisme abdominal , Grossesse , Suites obstétricales , Surveillance

Keywords: Abdominal trauma , Pregnancy , Fetal outcome , Monitoring


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 7

P. 673-677 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude des 178 morts fœtales in utero dans le sud de l’île de la Réunion en 2001-2004
  • H. Randrianaivo, P.-Y. Robillard, G. Barau, P. Gérardin, M. Heisert, E. Kauffmann, A. Laffite, A. Fourmaintraux
| Article suivant Article suivant
  • Exposition prothétique après mise en place d’une prothèse par voie vaginale pour cure de cystocèle
  • X. Deffieux, C. Huel, R. de Tayrac, J. Bottero, R. Porcher, A. Gervaise, K. Bonnet, R. Frydman, H. Fernandez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.