Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport du bistouri à ultrasons dans la reconstruction mammaire autologue par lambeau de grand dorsal - 10/03/08

Doi : JGYN-12-2006-35-8-0368-2315-101019-200607633 

P.-F. Ceccaldi [1],

G. Ducarme [3],

D. Kéré [2],

R. Wernert [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But. Étudier l’emploi du bistouri à ultrasons dans la reconstruction mammaire autologue par lambeau de grand dorsal et évaluer son intérêt dans la survenue du sérome et des autres complications postopératoires.

Matériels et méthodes. Étude prospective monocentrique d’octobre 2003 à avril 2004 incluant toutes les patientes bénéficiant d’une reconstruction mammaire autologue par lambeau de grand dorsal avec utilisation du bistouri à ultrasons. Les patientes ont été quotidiennement suivies pendant un mois en postopératoire et les volumes drainés, la survenue d’une infection ou de toute autre complication locale étaient notées.

Résultats. Vingt et une patientes, âgées de 47 à 62 ans, ont été opérées selon cette technique durant la période étudiée. Le temps moyen de dissection du lambeau de grand dorsal était de 74 minutes. Le volume moyen des drains était de 102,2 ml/jour pour la première semaine, 58,1 ml/jour pour la deuxième semaine et 28,4 ml/jour pour la troisième semaine. L’ablation du dernier drain s’est faite au 25e jour, la moitié des patientes ayant leur drain enlevé au 20e jour. Aucune transfusion postopératoire n’a été nécessaire. Les complications à distance ont été constatées chez deux patientes avec déhiscences de cicatrice dorsale dont une surinfection locale. De plus, une seule patiente (4,8 %) a nécessité deux ponctions de sérome dorsal.

Conclusion. L’utilisation du bistouri à ultrasons est une alternative intéressante au bistouri conventionnel pour la reconstruction mammaire avec une tendance à la diminution du sérome et pas plus de complications.

Abstract

Effect of ultrasonic energy dissection technique in breast reconstruction with the autologous latissimus dorsi flap.

Objective. To study the ultrasonic energy dissection technique in breast reconstruction with the autologous latissimus dorsi flap and to evaluate its effect on seroma formation and other postoperative complications.

Materials and methods. Prospective monocentric study, between October 2003 and April 2004, including all the patients with breast reconstruction with the autologous latissimus dorsi flap performed with Ultracision Harmonic Scalpel. The patients were followed daily for one month and postoperative drainage volume, seroma formation, local infection or other wound complications were noted.

Results. Twenty-one patients, aged 47 to 62 years old, underwent breast reconstruction with this technique. The median operating time was 74 minutes. The median drainage volume was 102.2 ml/day for the first week, 58.1 ml/day for the second week, and 28.4 ml/day for the third week. The last drain was removed at the 25th day postoperatively, half of the patients were drain free at the 20th day. No blood transfusion was necessary. The postoperative complications were dehiscent scars in two patients, with a wound infection in one case. Only one patient (4.8%) required two seroma punctures.

Conclusion. The ultrasonic energy dissection technique in breast reconstruction was found to be an interesting alternative to the conventionnal scalpel with less seroma formation and no additional disadvantages.


Mots clés : Bistouri à ultrasons , Reconstruction mammaire , Lambeau de grand dorsal

Keywords: Ultrasound dissection , Breast reconstruction , Latissimus dorsi flap


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 8

P. 762-766 - décembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Courbes de poids à la naissance : une revue de la littérature
  • A. Ego, B. Blondel, J. Zeitlin
| Article suivant Article suivant
  • Tumeur de la granulosa de l’ovaire
  • S. Ellouze, S. Krichen-Makni, K. Trabelsi, L. Ayadi, A. Sellami, A. Khabir, S. Hammami, H. Mnif, T. Sellami-Boudawara

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.