Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Evolution of hepatocellular carcinoma epidemiology in Côte d’Ivoire - 28/11/17

Évolution de l’épidémiologie du carcinome hépatocellulaire en Côte d’Ivoire

Doi : 10.1016/j.bulcan.2017.09.010 
Judith Didi-Kouko Coulibaly 1, , 9 , Mireille Yeboua 1, Alphonsine Kouassi Mbengue 2, 3, Emile Allah Kouadio 4, Henriette Anzouan-Kacou Kissi 5, Allah Yves-Omer Binan 6, Marie-Jeanne Lohoues Kouacou 4, Alain Attia 5, Dowlo N’dri Athanase Yao 7, Toussaint Toutou 6, Innocent Adoubi 1, 8, 9, 10, Pascal Pineau 11
1 Centre hospitalier universitaire de Treichville, service d’oncologie, Abidjan, Côte d’Ivoire 
2 Institut Pasteur, unité de sérologies bactériennes et virales, Mermoz, Abidjan, Côte d’Ivoire 
3 Université médicale Félix Houphouët-Boigny, département de microbiologie, 01 BPV 166, Abidjan, Côte d’Ivoire 
4 Centre hospitalier universitaire de Cocody, service d’hépatogastroentérologie, Mermoz, Abidjan, Côte d’Ivoire 
5 Centre hospitalier universitaire de Yopougon, service de médecine et hépatogastroentérologie, Abidjan, Côte d’Ivoire 
6 CHU de Treichville, service de médecine interne, Abidjan, Côte d’Ivoire 
7 Hôpital militaire d’Abidjan, service de médecine interne, Abidjan, Côte d’Ivoire 
8 Centre hospitalier universitaire de Treichville, registre des cancers, Abidjan, Côte d’Ivoire 
9 Unité de Formation et de Recherche (UFR) Sciences médicales Abidjan, département d’immunologie -hemato-cancérologie, 01 BPV 166, Abidjan, Côte d’Ivoire 
10 Programme national de lutte contre le cancer (PNLCa), Abidjan, Côte d’Ivoire 
11 Institut Pasteur, Inserm U993, unité « organisation nucléaire et oncogenèse », 75000 Paris, France 

Judith Didi-Kouko Coulibaly, centre hospitalier universitaire de Treichville, service d’oncologie, Abidjan, Côte d’Ivoire.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Introduction

Hepatocellular carcinoma is a major concern for Public health in West Africa. In Côte d’Ivoire, the bulk of our knowledge stems from studies conducted decades ago. Our aim was, thus, to assess whether the epidemiological features of this tumor changed recently.

Methods

Records from 863 patients diagnosed between 2007 and 2014 were analyzed.

Results

We observed major drifts concerning hepatocellular carcinoma with regards to the 1970–1980 period. Age at presentation is substantially delayed (49.4±14.1 years) whereas sex ratio decreased substantially (M:F=2.6). Patients seropositive for hepatitis B surface antigen and anti-hepatitis C virus represented 65% and 25% of cases whereas alcohol intake was reported in 36%. AFP level was above 400ng/mL in 36% of cases and tumors were already multinodular and/or metastatic at diagnosis in 77% and 26% of patients. Geographical and anthropological variations were observed with excesses of female cases affecting regions (Lagunes) or linguisitic groups (Kru). North-Mande speakers were more often identified as nonBnonC than others.

Discussion

Ivorian epidemiology of hepatocellular carcinoma was reshaped during the last decades. These changes, most likely due to the spread of hepatitis C virus, resulted in an older and feminized population of patients. We fear that the current and future prevalence of anti-HCV cases might thwart the expected benefits of anti-hepatitis B immunization. Appropriate measures should be taken to prevent further transmission of hepatitis C in the country.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Le carcinome hépatocellulaire est une préoccupation majeure de santé publique en Afrique de l’Ouest. En Côte d’Ivoire, nos connaissances du sujet découlent d’études menées il y a plusieurs décennies. Notre objectif était d’évaluer si les caractères épidémiologiques de cette tumeur ont changé récemment.

Méthodes

Les dossiers de 863 patients diagnostiqués entre 2007 et 2014 ont été analysés.

Résultats

Nous avons observé des dérives majeures affectant le carcinome hépatocellulaire depuis la période 1970–1980. L’âge des patients est retardé (49,4±14,1 ans) et le sex-ratio a diminué (M: F=2,6). Les patients porteurs de l’antigène de surface du virus de l’hépatite B ou des anticorps anti-hépatite C représentaient 65 % et 25 % des cas, alors que la consommation d’alcool était de 36 %. La concentration en AFP était supérieure à 400ng/mL chez 36 % des cas et les tumeurs étaient déjà multinodulaires et/ou métastatiques au moment du diagnostic chez 77 % et 26 % des patients. Une hétérogénéité géographique et anthropologique était observée avec un excès de cas féminins provenant des Lagunes ou du groupe linguistique Krou. Les patients du groupe Nord-Mande étaient plus souvent nonBnonC que les autres.

Discussion

L’épidémiologie ivoirienne du carcinome hépatocellulaire s’est transformée au cours des dernières décennies. Ces changements, probablement dus à la propagation du virus de l’hépatite C, ont retardé l’âge de diagnostic et féminisé le groupe concerné. Nous craignons que la prévalence actuelle et future des cas liés à l’hépatite C ne contrecarre les bénéfices de la vaccination anti-hépatite B. Des mesures appropriées doivent être prises pour s’opposer à la transmission de l’hépatite C dans le pays.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Hepatocellular carcinoma, Hepatitis virus, Ivory Coast, Epidemiology

Mots clés : Carcinome hépatocellulaire, Virus des hépatites, Côte d’Ivoire, Épidémiologie


Plan


© 2017  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 11

P. 937-945 - novembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Appel à une meilleure utilisation du midazolam en fin de vie : évaluation des pratiques professionnelles dans un service d’oncologie médicale
  • Aurélie Beneton, Alexis Vallard, Christelle Brosse, Géraldine Poenou, Cécile Pacaut, Nicolas Magné, Stéphanie Morisson
| Article suivant Article suivant
  • L’évaluation gériatrique et les scores pronostiques chez le patient âgé atteint de cancer : une aide à la décision thérapeutique ?
  • Frédéric Pamoukdjian, Evelyne Liuu, Philippe Caillet, Mathilde Gisselbrecht, Stéphane Herbaud, Pascaline Boudou-Rouquette, Laurent Zelek, Elena Paillaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.