Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traumatologie des sports olympiques de ballon en salle. Partie 3 : le volley-ball et comparaison des trois sports - 29/11/17

Doi : 10.1016/j.jts.2017.09.005 
J.-F. Kaux a, b, c, , M. Roberjot c, F. Delvaux c, C. Lehance a, b, c, J.-L. Croisier a, b, c, L. Stevens b, d, B. Vanden Bulck b, e, T. Petit d, P. Cornia f, T. Pennelle g, J. Vandeberg g, M. Meex h, P. Jaros i, B. Forthomme a, b, c
a Service de médecine physique, réadaptation et traumatologie du sport, CHU de Liège, avenue de l’Hôpital, B35, 4000 Liège, Belgique 
b Service pluridisciplinaire de médecine et traumatologie du sport (SPORTS2), centre médical d’excellence FIFA, CHU de Liège, avenue de l’Hôpital, B35, 4000 Liège, Belgique 
c Département des sciences de la motricité, université de Liège, allée des Sports, B21, 4000 Liège, Belgique 
d betFIRST Liège Basket, Country Hall, 19, allée du Bol d’Air, 4000 Liège, Belgique 
e Wolves Verviers-Pepinster, Hall du Paire, 4a, rue de la Station, 4800 Verviers, Belgique 
f Liège Pathers, Country Hall, 19, allée du Bol d’Air, 4000 Liège, Belgique 
g Ligue francophone de handball, 373/13, rue des Français, 4430 Ans, Belgique 
h Handball club visé basse meuse, Hall omnisports de visé, 30, rue de Berneau, 4600 Visé, Belgique 
i VB club waremme, Hall omnisports de Waremme, 43, rue des Pré, 4300 Waremme, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le volley-ball (VB) est un sport de ballon sans contact (non fautifs) avec les adversaires où les pathologies de surcharge sont très fréquentes, notamment au niveau des genoux (exemple : jumper's knee), des épaules (exemple : pathologies de la coiffe des rotateurs) et du rachis (exemple : spondylolyse). L’entorse de cheville représente le traumatisme le plus courant, surtout lors des phases d’attaque et de défense au filet. Des trois sports olympiques de ballon en salle, le volley-ball est celui où les blessures graves sont les moins fréquentes en raison de l’absence de contact avec l’adversaire. On retrouve une prévalence des traumatismes principalement lors des matchs et lorsque la surface du terrain est peu appropriée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In volleyball, there is no contact between opponents (excepting faults). Overloading injuries are very frequent, and often involve the knee joint (jumper's knee), the shoulders (cuff injuries), or the spine (spondylolysis). Ankle sprains is the most common trauma, mainly occurring during the attack phase and in the defense position at the net. Among the three Olympic indoor ball sports, volleyball produces the least number of serious injuries due to the absence of contact between opponents. Trauma prevalence is mainly observed during games and when the playing surface is inappropriate.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Volley-ball, Jumper's knee, Coiffe des rotateurs, Spondylolyse, Épidémiologie

Keywords : Volleyball, Jumper's knee, Rotator cuff, Spondylolysis, Epidemiology


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 4

P. 217-222 - décembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Muscle grand pectoral : une nouvelle classification des lésions tendineuses et musculaires distales
  • R. Guiu, J.-D. Werthel, A. Menguy-Fleuriot, C. Schlur
| Article suivant Article suivant
  • Savoir évoquer le syndrome de l’os naviculaire accessoire devant une douleur du pied chez le sportif
  • M. Millet-Luft, A. Luft, L. Alhanati, D. Jost, J.-P. Tourtier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.