Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie des escarres en France - 08/12/17

Doi : 10.1016/S2468-9114(17)30366-3 
Brigitte Barrois a  : Médecin médecine physique et réadaptation, Denis Colin b : Médecin médecine physique et réadaptation, François-André Allaert c : Médecin épidémiologiste, Benoît Nicolas d : Médecin médecine physique et réadaptation
a Centre hospitalier de Gonesse, 2, boulevard du 19-Mars-1962, 95500 Gonesse, France 
b Centre de l’Arche, 72650 Saint-Saturnin, France 
c Cen Biotech, Impasse Françoise Dolto, 21000 Dijon, France 
d Pôle Saint-Hélier, Médecine physique et réadaptation, 54, rue Saint-Hélier, 35000 Rennes, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Une enquête nationale française de prévalence de 2014 menée sur 21 538 patients concorde avec les études internationales. Elle retrouve 8,1 % des patients porteurs d’au moins une escarre. La prévalence varie de manière significative selon la typologie des services de 11,8 % en soins de suite et réadaptation à 5,3 % en médecine chirurgie obstétrique. Les patients porteurs d’escarres (79,9 ± 12,4 ans) sont plus âgés de 8,5 ans que l’ensemble des patients hospitalisés. Les localisations les plus fréquentes sont sur les talons et le sacrum. 39,1 % des escarres sont considérées comme graves. Il existe une corrélation entre la sévérité des escarres et le niveau de risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The French national survey realised in 2014 collecting 21 538 patients is in accordance with the international literature. Results show a rate of 8.1 of patients presenting at least one pressure ulcer. The prevalence significantly varies according to the typology of the wards from 11.8 % in rehabilitation unit to 5.3 % in obstetric units. Patients presenting pressure ulcers are 8.5years older than the mean age of hospitalised patients. The most severe localisations are he heel and the sacrum. 39.1 of pressure ulcers are considered as severe. There is a good correlation between the severity and the level of risks.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : épidémiologie, escarre, prévalence

Keywords : epidemiology, pressure ulcers, prevalence


Plan


 Déclaration de liens d’intérêts Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 3

P. 10-14 - juillet 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lutter contre les causes de survenue des escarres
  • Nathalie Salles
| Article suivant Article suivant
  • Les supports de prévention et de traitement des escarres
  • Marion Le Gall, Stefan Matecki, Éric Agdeppa, Alain Lacampagne, Luc Teot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.