Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Description et devenir d’une série de 20 endophtalmies endogènes - 08/12/17

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.06.005 
T. Petit a, , L. Mahieu b, C. Tolou a, S. Hamid c, V. Pagot-Mathis a, G. Martin-Blondel d, V. Soler a
a Service d’ophtalmologie, hopital Pierre-Paul-Riquet, centre hospitalo-universitaire de Toulouse, 1, place du Dr-Joseph-Baylac, 31300 Toulouse, France 
b Clinique de l’union, boulevard Ratalens, 31240 Saint-Jean, France 
c Centre d’ophtalmologie Jean-Jaures, 76, allée Jean-Jaurès, 31000 Toulouse, France 
d Service des maladies infectieuses et tropicales, hôpital Pierre-Paul-Riquet, centre hospitalo-universitaire de Toulouse, 1, place du Dr-Joseph-Baylac, 31300 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résume

Introduction

Le but de cette série est d’évaluer le pronostic visuel et général de patients atteints d’endophtalmies endogènes.

Matériel et méthodes

Notre étude a recueilli les données de 20 endophtalmies de 2012 à 2015 au CHU de Toulouse. Les critères d’inclusion étaient la présence d’une inflammation du segment antérieur et du vitré associée à la présence d’une infection prouvée par confirmation microbiologique locale ou systémique ou bien associée à une origine infectieuse fortement suspectée. Étaient relevés pour chaque patient : les acuités visuelles initiales et finales, le traitement, les prélèvements réalisés, les portes d’entrées infectieuses et les complications.

Résultats

L’âge moyen était de 67 ans (±43,3 ans) avec une majorité d’homme (n=11). La porte d’entrée infectieuse a été retrouvée dans 14 cas (87,5 %). Onze endophtalmies bactériennes et 5 fongiques. L’acuité visuelle finale était à « l’absence de perception lumineuse » dans 7 cas (35 %), « voit bouger la main » dans 2 cas (10 %), « compte les doigts » dans 3 cas (15 %) et 10/10 dans 2 cas (10 %) et un cas sans donnée finale. Les portes d’entrée infectieuses ou localisations septiques associées retrouvées principalement étaient l’endocardite (n=7) et l’infection sur voie centrale ou porte d’entrée veineuse (n=6), Les complications locales principales étaient les suivantes : décollements de rétine (n=6) cataractes (n=5) et néovaisseau choroïdien sur cicatrice (n=2).

Conclusions

Les endophtalmies endogènes sont associées à un pronostic visuel sombre. Elles sont aussi souvent associées à des complications générales engageant le pronostic vital.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The purpose of this case series was to evaluate both the visual and systemic prognosis of patients with endogenous endophthalmitis.

Material and methods

We reported a series of 20 cases of endogenous endophthalmitis occurring between 2012 and 2015 at the university medical center in Toulouse.

Results

The mean age was 67 (±43.3) years with a male predominance (n=11). The site of entry was found in 14 cases (87.5%). In 11 cases (69%), the causative agent was a bacterium; a fungal infection was found in five cases. Visual acuity after maximal medical and surgical treatment was limited to “no light perception” in 7 cases (35%), “hand motion” in 2 cases (10%), “finger counting” in 3 cases (15%) and 10/10 in 2 cases (10%). One case had no final data. The main site of entry was found to be associated endocarditis (n=7), central venous line or venipuncture (n=6). The main local complications were retinal detachment (n=6), cataract (n=5) and choroidal neovascularization secondary to scarring (n=2).

Conclusions

Endogenous endophthalmitis is associated with poor visual prognosis. It is also often associated with systemic complications that may be life-threatening.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endophtalmie bactérienne, Endophtalmie endogène, Infection oculaire, Pronostic, Endophtalmie fongique

Keywords : Endogenous endophthalmitis, Bacterial endophthalmitis, Fungal endophthalmitis, Eye infection, Prognosis


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 10

P. 824-831 - décembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hommage au professeur Christian Hamel
  • Le Collège des ophtalmologistes universitaires de France (COUF) m-villain@chu-montpellier.fr
| Article suivant Article suivant
  • Change in choroidal thickness after intravitreal injection for treatment of neovascular age-related macular degeneration: Ranibizumab versus aflibercept
  • F. Kaya

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.