Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge ambulatoire sans contrôle clinique à j1 de patients opérés d’une chirurgie filtrante non compliquée en peropératoire - 08/12/17

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.04.013 
A.-L. Jeancolas, J.-B. Conart, F. Tréchot, J.-P. Berrod, K. Angioi-Duprez, T. Maalouf
 Service d’ophtalmologie, université de Lorraine, CHRU de Nancy-Brabois, 4, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Si l’essor généralisé de la chirurgie ambulatoire permet une réduction de 20 % des coûts de l’hospitalisation, la nécessité d’un contrôle postopératoire à j1 reste le principal problème pour les patients les plus âgés et à distance. Pour ces raisons, nous avons décidé en 2014 de ne revoir les patients opérés d’une chirurgie filtrante non compliquée en peropératoire, qu’à j5 et j21 et de remplacer le contrôle à j1 par un appel téléphonique. L’objectif principal de notre étude était d’analyser une population de patients opérés de chirurgie filtrante non compliquée en peropératoire et non revus à j1 et de décrire la fréquence des complications postopératoires, les résultats tensionnels et la prise en charge thérapeutique à j5 et j21.

Matériel et méthode

Étude rétrospective monocentrique incluant tous les patients opérés d’une première chirurgie de glaucome primitif à angle ouvert non compliquée entre mai 2014 et juillet 2016 en ambulatoire. Tous les patients ont été appelés à j1 par une infirmière et ont répondu à un questionnaire standardisé. Selon leurs réponses, les patients étaient vus rapidement (<24h) ou bien de façon systématique à j5 et j21.

Résultats

Cent quarante-quatre yeux (126 patients) ont été inclus. La PIO préopératoire moyenne était de 20,4±6,4mmHg. Cinq patients ont consulté avant j5. Trois d’entre eux présentaient un hyphéma ayant nécessité une modification thérapeutique et deux autres sans modification thérapeutique. La PIO moyenne à j5 était de 10,6±5,9mmHg. Trente-deux yeux (22,2 %) ont bénéficié d’une modification thérapeutique à j5. Au contrôle à j21 la PIO moyenne était de 12,9±4,6mmHg. Nous avons relevé un taux de succès à j21 (PIO<21mmHg sans traitement associé) de 95,6 %.

Discussion

Selon les recommandations, le patient opéré d’une chirurgie filtrante, doit être revu à j1 (ou au moins avant j3), j8, j15 et j30, voire plus souvent en fonction de l’évolution. Nous avons remplacé la consultation à j1 par un appel téléphonique. Nous n’avons pas eu de taux important de complications du fait de l’absence de contrôle clinique à j1. La définition du succès d’une chirurgie filtrante est variable selon la littérature mais nos taux de succès à j21 semblent comparables à ceux de la littérature et nous autorisent à avancer l’idée que la consultation à j1 n’est pas indispensable à condition que la chirurgie se soit déroulée sans complications dans les glaucomes primitifs à angle ouvert.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Although the general increase in ambulatory surgery allows for a 20% reduction in costs of hospitalization, the necessity of a day 1 postoperative visit remains the main problem for elderly patients or those who reside at considerable distance. For these reasons, in 2014, we decided to only see patients with uncomplicated filtering surgery at D5 and D21 and to replace the D1 visit with a telephone call. The primary goal of our study was to analyze a population of patients undergoing uncomplicated filtering surgery who were not seen at D1 and to describe the frequency of postoperative complications, intraocular pressure results and therapeutic management at D5 and D21.

Patients and methods

This was a retrospective monocentric study in the department of ophthalmology. All patients (naïve of surgical treatment for glaucoma) underwent surgery for primary open-angle glaucoma in an ambulatory surgery unit between May 2014 and July 2016. A nurse made a phone call to the patients at day 1 and they responded to a standardized questionnaire. Depending upon their responses, the patients were seen quickly (<24hr) or on the systematic schedule at day 5 and day 21.

Results

One hundred and forty-four eyes (126 patients) were included in our study. The mean preoperative IOP was 20.4±6.4mmHg. After the phone call, only five patients were examined before the first planned follow-up at day 5. For 3 of them, the examination revealed the presence of a hyphema, and their topical medication was changed. The other two patients had no treatment modifications. At day 5, the mean IOP was 10.6±5.9mmHg. Thirty-two eyes (22.2%) required a change in their medication at day 5. The mean IOP at day 21 was 12.9±4.6mmHg. Our success rate (IOP<21mmHg with no topical medication) at day 21 was 95.6%.

Discussion

The guidelines for filtering glaucoma surgery recommend examining the patient at day 1 (or at least before day 3), day 8, day 15 and day 30 or more frequently according to the case. We replaced the day 1 visit with a telephone call. We did not note a substantial rate of complications due to the elimination of the D1 visit. The criteria of success of filtering glaucoma surgery vary in the literature, but our success rate at D21 seems to be similar that in the literature and may suggest that the day 1 visit is not necessary if the surgery for primary open angle glaucoma is uncomplicated.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Glaucome primitif à angle ouvert, Chirurgie ambulatoire, Trabéculectomie, Sclérectomie profonde non perforante, Chirurgie filtrante, Suivi postopératoire

Keywords : Primary open-angle glaucoma, Ambulatory surgery, Filtering surgery, Trabeculectomy, Deep sclerectomy, Postoperative follow-up


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 10

P. 853-859 - décembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation pratique de la prise en charge par DSAEK des décompensations endothéliales après kératoplasties transfixiantes
  • E. Neiter, C. Goetz, F. Tortuyaux, A. Ehrhardt, N. Houmad, J.-M. Perone
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du coût de l’enseignement de la chirurgie de la cataracte dans un établissement public de santé
  • R. Benzekri, J. Marie-Louise, S. Chahed

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.