Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la commercialisation des formes sous-cutanées d’abatacept et de tocilizumab sur les coûts de prise en charge des rhumatismes inflammatoires chroniques - 12/12/17

Doi : 10.1016/j.phclin.2017.10.046 
Sophie Dumas 1, , Loriane Gutermann 1, Ornella Conort 1, Jérôme Avouac 2, Anne-priscille Trouvin 2, Maxime Dougados 2
1 Pharmacie clinique, Cochin (AP–HP), 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
2 Rhumatologie, Cochin (AP–HP), 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’abatacept et le tocilizumab sont des biothérapies utilisées dans le traitement de rhumatismes inflammatoires chroniques et administrées par voie intraveineuse (IV) en hôpital de jour (HDJ) de rhumatologie. Les formes sous-cutanées (SC) ont été commercialisées en avril 2013 pour l’abatacept et en mai 2014 pour le tocilizumab pour une utilisation en ville. L’objectif du travail est d’évaluer le taux de pénétration de cette nouvelle forme pharmaceutique et de comparer le coût de traitement IV réalisé en HDJ versus celui d’une prise en charge en ville en SC.

Matériels et méthode

Suivie d’une cohorte rétrospective de patients traités par abatacept IV ou tocilizumab IV à partir de la date de commercialisation des formes SC. Évaluation, à 1 an post-commercialisation, du nombre de patients avec forme IV poursuivie, substituée par la SC ou autres situations. Estimation du coût de prise en charge réalisée en HDJ ou en ville avec une infirmière à domicile. Estimation de l’impact du changement de forme pharmaceutique sur le coût de prise en charge selon le point de vue de la sécurité sociale.

Résultats et discussion

À la date de commercialisation de la forme SC, le nombre de patients traités par abatacept IV ou tocilizumab IV est respectivement de 64 et 86. À un an post-commercialisation, pour l’abatacept et le tocilizumab, 24 (37,5 %) et 31 (36 %) patients sont respectivement passés à la forme SC, 20 (31 %) et 8 (9,3 %) patients ont eu une modification de prise en charge (autre biothérapie, inclusion dans un essai clinique, réévaluation, infections, perdus de vue). Les taux de pénétration de la forme SC s’élèvent à 54,5 % pour l’abatacept et 39,7 % pour le tocilizumab. Dans notre population, le coût moyen mensuel de prise en charge hospitalière versus celui de ville (en intégrant les coûts relatifs à l’HDJ et à l’infirmière à domicile) est estimé respectivement à 27,2k€ versus 23,5k€ pour l’abatacept et 50,3k€ versus 30,7k€ pour le tocilizumab. Au total, 55 patients sont passés à une forme SC ce qui représente 13,8k€ d’économies mensuelles pour la sécurité sociale (7,4k€ pour l’abatacept et 6,4k€ pour le tocilizumab) soit 166 k€ d’économies annuelles.

Conclusion

L’utilisation de la forme SC a entraîné un déplacement des coûts de prise en charge vers la ville. Néanmoins, l’étude a permis de mettre en évidence des économies pour la sécurité sociale. À l’aube des contrats CAQES, il semble indispensable de renforcer et de pérenniser les démarches d’incitation auprès des prescripteurs hospitaliers à privilégier les formes SC des médicaments coûteux induisant des coûts moindres en ville.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Biothérapie, Sous-cutanée, Taux de pénétration, Coût


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 52 - N° 4

P. 397 - décembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Application d’une analyse de risques a l’étude des non-conformités en stérilisation en cas de sous-traitance
  • Guillaume Le Guyader, Nolwenn Royer, Emmanuelle Advenier-Iakovlev
| Article suivant Article suivant
  • Analyse des non-conformités d’une préparation radiopharmaceutique : le 99MTC-mertiatide
  • Arnaud Jordy, Clémence Vetillard, Nicolas Machefert, Hélène Perrier, Damien Bruel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.